AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Sam 4 Juil - 0:59

    Je vois Leo se lever du lit et mettre son boxer, il me dit qu'il va m'emprunter ma salle de bain et de ne pas bouger, je souris à son clin d’œil. Pas de soucis., je me doute qu'il va soit aller aux toilettes soit utiliser ma douche, j'ai ma réponse bien assez vite puisque j'entends l'eau de la douche, pour ma part je vais aux toilettes pour faire mes petits besoins, autant que je fasse cela quand il est pas là et que je revienne dans mon lit comme si de rien n'était, c'est d'ailleurs ce que je fais et en revenant, je mets la couette jusqu'à mon bas ventre et j'attends sagement en me remettant des événements des dernières minutes. Je sors de mes pensées lorsque Leo revient dans la chambre, il a prit son paquet de cigarettes avec lui et l'a posée sur la table de chevet. Il s'allonge dans le lit, sur le ventre et il me regarde en souriant. J'en fais tout autant bien que je reste sur le dos, il me demande si cela m'a plu autant que pour lui, son visage est adorable, il semble vraiment s'en préoccuper et ça me plait. Oui, ça s'est vu je crois., je ris un peu et je le laisse poser sa main sur mon ventre qu'il caresse, ça fait du bien un peu de tendresse et de calme après tout ça, en tout cas j'apprécie ce moment autant que les autres. Il me dit qu'il a fini par les voir mes tatouages et je souris à nouveau. Oui... Je pourrai te les montrer plus en détails un peu plus tard si tu en as envie., je frotte doucement mes yeux et il vient se mettre un peu plus contre moi en ayant sa tête contre mon épaule, je trouve ça mignon mais ça ne m'étonne pas puisqu'il me semblait bien qu'il pouvait être ainsi malgré qu'on ne le pense pas aux premiers abords, mais c'est toutes ses petites intentions qui ne me laisse aucun doute. On reste comme ça quelques minutes ou j'ai décidé de fermer les yeux, je ne dors pas pour autant même si la fatigue montre doucement le bout de son nez mais j'ai tout de même envie de profiter de ce petit moment avant ça. J'entends Leo me remercier de l'avoir inviter chez moi. C'était la moindre des choses., je le pense, je nous imagine pas faire ce genre d'affaire dans une chambre inconnue, je l'ai déjà fais mais bon c'est toujours mieux dans son chez soit. Et ça en valait le coup., sans mauvais jeu de mot bien entendu... Je l'embête un peu puisque je me mets sur le côté aussi cependant je viens vite le coller pour récupérer sa chaleur, je monte la couette sur nous et j'embrasse doucement son front pendant que mes mains caressent son dos. Tu peux rester ici pour la nuit si tu veux., je ne me vois pas le virer comme ça ni maintenant et je me dis que ce sera l'occasion de discuter un peu plus demain comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Sam 4 Juil - 20:18



Loot at that ass !
Samuel & Leonard

La fatigue pesait doucement sur Leonard. Ses paupières étaient lourdes, ses muscles complètement détendus bien qu’il ne se soit pas encore totalement remit de cet échange charnel. En temps normal, il se serait rhabillé depuis longtemps et serait partit sans demander son reste, mais pas cette fois-ci. D’ailleurs, Sam lui proposa de passer la nuit ici. Le mécanicien sourit doucement à cette proposition et se décala légèrement pour laisser le tatoué s’installer comme il le souhaitait. Ils se retrouvèrent face à face, la couette sur leurs corps. Un baiser effleura le front de Leo, ce qui le fit de nouveau doucement sourire. Il ferma les yeux et resta immobile, bercé par les caresses du brun dans son dos. Les souvenirs de la soirée défilaient dans son esprit, comme un bon film qu’il se repassait inlassablement en boucle. Il n’était pas prêt de l’oublier, et c’était sur ces images que le châtain finit par tomber dans un profond sommeil.

Lorsqu’il ouvrit les yeux le lendemain, sa vision mit du temps à s’adapter à la lumière. Allongé sur le ventre, le visage à moitié enfoui dans l’oreiller, Leonard resta immobile de longues secondes à regarder le mur d’en face. S’il avait été chez lui, il se serait rendormi aussi sec sans se soucier de l’heure qu’il pouvait être. Une plainte s’échappa de ses lèvres alors qu’il levait une main pour se frotter les yeux. De l’autre, il étira son bras sur la longueur du matelas, mais la place à côté de lui était vide. Il était si tard que ça ? Leo leva légèrement la tête et regarda le radio réveil posé sur la table de chevet. Déjà deux heures de l’après-midi. Il soupira, passa une main sur son visage et prit tout son temps pour se retourner sur le dos. Ce lit était beaucoup trop confortable pour qu’il n’en sorte. Le garçon se mit à fixer le plafond, pensif. Mais un bruit bien distinct le fit réagir, une sonnerie de téléphone portable. Le sien plus exactement. Il était resté dans la poche de son pantalon, sur le canapé. Et la première chose qui lui vint à l’esprit était que cet appel était probablement pour l’incendier. Aucun doute, son patron voulait savoir où il se trouvait. Paniqué, Leonard se leva d’un bond et sortit de la chambre pour courir dans le salon. Il fourra sa main dans la poche de son pantalon et décrocha immédiatement pour coller le portable à son oreille. « Putain Buck je suis désolé j’ai pas vu l’heure je… » « Yo, c’est moi. » Leo s’immobilisa et ferma les yeux en prenant une profonde inspiration. Il passa une main sur son visage et rejeta la tête en arrière. « Putain Pete tu m’as foutu la trouille. » « T’es où ? » « Qu’est-ce que ça peut te foutre ? Et toi ? T’es rentrés chez toi en un seul morceau ? » « Ouais… j’ai jamais eu aussi peur de toute ma putain de vie… » Leonard retourna rapidement dans la chambre pour prendre son paquet de cigarettes, et en cala une entre ses lèvres. « Pourquoi, elle a voulu te ligoter et te torturer à mort ? » Pete soupira à l’autre bout du fil, ce qui fit doucement sourire Leonard. Il alluma sa cigarette et se remit à marcher calmement jusque dans le salon. « Elle m’a mordu la bite cette connasse ! » Le mécanicien s’arrêta et haussa les sourcils, avant de pouffer de rire. « T’es pas sérieux ? En même temps elle était complètement bourrée ducon, fallait pas lui demander de te tailler une pipe. » « Je t’emmerde, elle m’a fait super mal et elle a voulu recommencer, c’est pour ça que je me suis barré en courant. » Leonard secoua légèrement la tête et tira une bouffée de sa cigarette. En passant devant la salle de bain, il entendit l’eau couler. Il comprenait mieux pourquoi il n’avait pas vu Sam au réveil. « La prochaine fois tu choisiras mieux les filles que tu veux te taper au lieu de sauter sur la première ivrogne qui passe. » Le mécanicien passa une main dans ses cheveux en bataille. « Bon, on se voit plus tard ok ? Je dois raccrocher. » « Aaaah j’ai compris, t’es encore chez le mec là ? » Leonard se retourna en direction du couloir et afficha un léger sourire. « Ouais, toujours. Allez, à plus. » Il raccrocha sans attendre et alla attraper son pantalon qu’il enfila. Un peu de pudeur ne faisait pas de mal après tout.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 0:05

    C'est donc contre lui que je m'endors, dans ses bras. Je dors assez longtemps puisque je me réveille vers treize heure et demi, je suis assez surpris en voyant l'heure puisque je ne me réveille jamais aussi tard, je suis toujours debout pour 7h normalement, mais je crois que les activités de la nuit passée m'ont un peu chamboulé... Je remarque que Leo dort toujours alors je ne suis pas une si grosse loque que ça, nous ne sommes plus collé l'un à l'autre puisque je me retrouve sur le coté et lui sur le ventre, je souris un peu car il est tout mignon, comme paisible et je décide de ne pas le réveiller, après tout il ne me dérange pas là. Moi en attendant j'ai faim et j'ai envie d'une bonne douche pour enlever ce qu'il reste de nos ébats d'hier. Je vais jusqu'à la salle de bain, j'attends que l'eau chauffe et je me glisse dans la cabine. Ca fait du bien de sentir l'eau rouler sur mon corps, je m'étire un peu et je viens commencer à me laver, j'y reste un peu plus longtemps que d'habitude, je repense à la nuit dernière et je souris un peu, je pense que mon corps va s'en rappeler pendant quelques heures encore puisque j'ai un peu mal dans le bas du dos mais rien de bien affolant, c'est presque agréable lorsque je sais pourquoi c'est ici.

    J'entends un peu d'agitement dans la maison et je pense que Leo s'est réveillé à son tour. Je sors de la douche après ces longues minutes et je viens me sécher avec une serviette que je mets autour de ma taille, je n'ai pas pensé à prendre des vêtements dans mes placards et je pense que ça aurait fait un peu trop de bruits alors c'est peu couvert que je me dirige vers ma chambre, quand j'arrive, j'ai la confirmation que Leo ne dort plus puisqu'il n'est plus dans le lit, je vais simplement m'habiller un peu, je mets un boxer, un pantalon assez moulant noir comme je porte d'habitude et un débardeur déchiré d'un peu partout, il semble faire assez chaud alors j'ouvre la fenêtre de ma chambre, en plus ça permettra de faire disparaître cette odeur de sexe, si on peut appeler ça ainsi. Je sors de la chambre pour aller retrouver Leo et dans l'optique de manger aussi puisque je meurs de faim. Je retrouve Leo bien rapidement dans le salon, je souris et je vais vers lui. Je viens poser un baiser sur sa joue, je ne pense pas ne plus avoir le droit comme ça d'un coup et puis c'est pas comme si je remettais le couvert comme ça sans rien prévenir. Coucou toi., je me dirige dans la partie cuisine qui est dans le même lieu que mon entrée et salon, je lui demande Bien dormi ?, je sors deux verres de mon placard dans l'optique de nous offrir un petit déjeuner, Tu veux manger quelque chose?, c'est pas vraiment une question pour savoir s'il veut manger mais pour savoir ce qu'il veut manger, en attendant sa réponse j'ouvre à nouveau une fenêtre mais celle de la cuisine, ça sent la cigarette et bien que ça ne me gêne pas, je préfère que l'odeur ne reste pas dans ma maison.

    Ayant décidé de mon petit déjeuner, j'attends une réponse de Leo afin de sortir tout ce dont je vais avoir besoin. Je me tourne vers lui en m'appuyant contre le comptoir et je le regarde avec toujours ce même petit sourire qui ne veut pas quitter mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 0:43

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
A peine eu-t-il raccroché qu’il entendit la porte de la salle de bain s’ouvrir. Sam était sortit de sa douche et retourna dans sa chambre. Leonard jeta un bref coup d’œil en direction du couloir en tirant sur sa cigarette puis se mit à faire quelques pas dans le salon pour observer l’appartement du garçon plus en détails. Il s’attarda sur chaque objet, mais ce qui l’attira plus que le reste furent les dessins. Leo était particulièrement fan de cette forme d’art pour la pratiquer lui-même, mais dans le cas présent, il trouvait ces croquis superbes. Cependant, il n’y toucha pas, il ne voulait pas se le permettre. Lui-même ne laissait personne toucher à ses dessins, ou même les voir d’ailleurs. Il ne savait pas vraiment pourquoi, mais il préférait les garder pour lui. Pas par honte, ni par crainte de recevoir des critiques, mais seulement parce qu’il ne supportait pas les personnes qui faisaient mine de s’y intéresser et le complimentait sans le penser une seconde. Il ne dessinait pas pour qu’on lui lance des fleurs, et encore moins pour les offrir à droite à gauche. Il avait sûrement fait une ou deux exceptions pour les membres de sa famille, mais c’était différent.

Alors qu’il était toujours plongé dans son observation, il sentit un baiser sur sa joue, ce qui le fit immédiatement sortir de ses pensées. Il tourna la tête vers Sam et lui adressa un large sourire. « Très bien dormi même. » Il observa le tatoué passer derrière le comptoir de la cuisine. C’était agréable de le revoir au réveil, et surtout avec ce sourire. Leonard s’avança vers le comptoir et appuya ses coudes dessus sans lâcher son interlocuteur du regard. Il tira une bouffée de sa cigarette. « Je prendrais juste un café s’il te plaît. » Leo n’était pas un gros mangeur au réveil, et il ne voulait pas non plus abuser de l’hospitalité de Sam. Ca pouvait paraître stupide, mais c’est comme ça qu’il voyait la chose. Tandis que le tatoué commençait à préparer le petit-déjeuner, le mécanicien ne le lâcha pas du regard. Sa joue posée sur sa main, un léger sourire flottait continuellement sur ses lèvres. Une fois qu’il lui servit son café, Leo se pencha au-dessus du comptoir et lui vola un baiser furtif avant de prendre un air innocent et de froncer les sourcils. Il se recula en haussant les épaules. « Il glisse ce comptoir hein. » dit-il en jouant la carte de l’humour avant de prendre sa tasse et de sourire. « Merci au fait. » Il but une gorgée et prit une autre bouffée de sa cigarette, puis, lorsqu’il eu recracher sa fumée, désigna les dessins posés plus loin d’un léger signe de la tête. « Tes dessins sont vraiment magnifiques. Tu en as d’autres ? Enfin je te demande par curiosité, mais si ça ne te dérange pas, j’aimerais vraiment les voir. » Il avait parfois la joie de penser que le tatouage qui prenait tout son bras avait été dessiné par ses soins, bien qu’il était totalement inspiré d’un autre, peu importe. Il y avait ajouté sa touche personnelle et ne le regrettait pas. Une autre gorgée de café, tandis qu’il ne quittait pas les yeux du tatoué. Maintenant, il voulait le connaître, l’écouter parler, et il était sûr qu’il ne le regretterait pas.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 1:18

    Il me dit avoir très bien dormi et c'est tout ce que j'ai besoin de savoir, je vais dans la partie cuisine afin de faire le petit déjeuner avec ce que j'ai dans mon frigo, c'est ça dire pas grand chose mais je lui propose tout de même. Il me dit vouloir un simple café et je n'insiste pas plus que ça pour qu'il mange un vrai petit déjeuner, ça m'arrive de ne pas vouloir manger aussi même si on est en début d'après midi. D'accord, on va pour un café!, je mets ma cafetière en route et je viens me faire une omelette juste assaisonnée, j'ai pas grand chose à mettre de plus dedans de toute façon. Je sens son regard sur moi tout le long et je trouve ça sympathique plus qu'autre chose bien que ça me déconcentre un peu et que je dois avoir les joues un peu roses à cause de cela mais je ne dis rien et le laisse faire. Je viens lui donner son café dans une tasse une fois qu'il est prêt. Je suis un peu surpris par la baiser qu'il vient me donner mais je souris tout simplement et je viens même rire un peu quand il vient me dire que c'est parce que le comptoir est glissant. Bien sûr., je lui souris et j'attrape une fourchette pour commencer à manger mon omelette. Il me remercie et je lui souris simplement avant d'entamer mon repas, je reste debout et je le regarde alors qu'il me montre les dessins qui se trouvent sur mon mur, il me dit qu'il est sont magnifiques et il me demande si j'en ais d'autres car si c'est le cas il aimerait bien les voir. J'avale ma bouchée et souris à nouveau, je crois qu'il me fait sourire pour un rien... Oui j'en ais d'autres, je vais chercher ça attends., je pose ma fourchette dans mon assiette et celle-ci sur le comptoir et je retourne dans ma chambre chercher un bloc de dessin. Je reviens dans la cuisine et je pose ça sur le comptoir, je l'ouvre et on peut voir un premier dessin, c'est un dessin au feutre noir, il n'y a aucune couleur et il représente un hibou, tout mes dessins ne sont pas terminés ou même ne représente quelque chose mais celui-ci est le premier, j'aime beaucoup sortir de l'univers médical quand je n'étudie pas et que ce soit la lecture, le dessin ou la guitare, tout ce qui touche au domaine artistique me permet de me vider la tête alors quand on me croise on ne se doute pas que je puisse être en médecine. J'en ai tellement des carnets de ce genre..., je souris un peu et je lui laisse tourner les pages lui même pour découvrir, je ne suis pas toujours à l'aise dans le fait de montrer mes dessins parce que je suis du genre à pouvoir dessiner des nus ou dessiner des choses qui n'ont pas de sens, qui sont abstraites et les gens ne comprennent pas toujours mais ici je me laisse tenter, il veut les voir de lui même alors c'est qu'il doit être prêt à voir ce genre de choses, les quelques nus présents dans ce carnet, sont, je dois l'avouer, en parti mes conquêtes, les dessins les plus complets sont ceux que je dessine quand ils et elles dorment ou parfois même quand j'en ai simplement l'autorisation, les moins aboutis sont ceux que je fais de mémoire mais dans des positions peut être plus provocantes... Tu dessines toi?, je me pose la question car si cela l'intéresse c'est qu'il doit lui même le faire? Ou qu'il est très curieux comme il le disait. Je fini de manger et nettoie mon assiette rapidement avant de revenir vers lui alors qu'il continue de regarder mes quelques dessins/sketchs et parfois aquarelles que l'ont peut retrouver dans mon carnet. Je crois que le dessin c'est le truc qui me détend le plus..., je trouve là dedans une certaine poésie, quelque chose qui en plus de détendre, permet de faire ressortir son imagination... alors oui j'y travaille certains de mes tatouages comme il peut le voir dans le carnet mais pas seulement cela, c'est vraiment personnel ce qu'il peut voir quand on y pense mais je crois que ça ne me dérange pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 2:03

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
La curiosité de Leonard avait finit par payer. Sam n’avait pas attendu une seconde pour aller chercher d’autres dessins sous le regard ravi de son invité. Il but une autre gorgée de café en attendant, non sans dire impatient de voir les autres œuvres du tatoué. Lorsque ce dernier revint, il sourit en observant le carnet qu’il posait sur le comptoir. Lorsqu’il l’ouvrit à la première page, Leo fut tout de suite frappé par la beauté du dessin qui se profilait devant ses yeux. Il resta silencieux un moment, les yeux rivés sur la feuille de papier, avant de se mettre à lentement tourner les pages pour observer les autres. Les thèmes étaient variés, allant de l’abstrait à des portraits. Certains, des nus, étaient tout aussi bien réalisés que les autres. Leonard était plongé dans un sentiment d’admiration à mesure qu’il découvrait les dessins du brun. Il était définitivement très doué et il ne pouvait pas le nier. Cet art était l’un des plus beaux jamais connus sur Terre, sans compter la musique.
Il entendit à peine la question de son interlocuteur, perdu dans ces courbes et ces formes dessinées. Et lorsqu’il fut à la dernière page, il referma le carnet en hochant lentement la tête. Puis, après une gorgée de café, il se tourna vers Sam. « Tu as vraiment beaucoup de talent, c’est très réussit. J’aime particulièrement tes portraits, ils sont très réalistes… C’est magnifique, ne t’arrête surtout pas t’es bien partis pour en faire quelque chose d’énorme ! » Il sourit en appuyant son bras sur le comptoir, et reprit une gorgée de caféine. Se souvenant de sa question, il haussa brièvement les épaules. « De temps en temps oui, enfin… non je dessine depuis pas mal d’années maintenant. J’ai dessiné mon tatouage d’ailleurs. » dit-il en bougeant légèrement le bras concerné. Il se pinça les lèvres et passa une main dans ses cheveux châtains en bataille avant de légèrement grimacer. « J’ai toujours gardé mes croquis pour moi, je crois que les seules personnes à en avoir vu sont mes parents, et encore, peut-être deux ou trois seulement… Je ne sais pas pourquoi je ne les montre pas en fait, c’est… j’en sais rien. » Il haussa les épaules et but une autre longue gorgée de café. Il ne s’était jamais vraiment posé la question, voilà pourquoi il se retrouvait à bafouiller ainsi. Et puis après avoir vu des dessins pareils, il était persuadé de trouver les siens carrément médiocres. Cependant, il ne se sentait pas inférieur, mais admiratif. Sam avait un talent évident, et il aurait pu regarder ses dessins des heures durant. Qui sait, un jour peut-être qu’il en profitera encore. « Un jour, j’espère que tu me montreras le reste, tu as trop attiser ma curiosité pour qu’on s’arrête en si bon chemin ! » Il sourit et termina sa tasse d’une traite. Puis, il s’écarta du comptoir pour récupérer son tee-shirt posé sur le canapé et l’enfila. Il sentait la fumée de cigarette, l’odeur s’était imprégnée à partir du moment où il était arrivé à cette fête. Toute la fumée qui flottait autour d’eux durant le peu de temps qu’ils avaient passé là-bas avait suffit. Même en étant fumeur, Leonard n’était pas friand de ce genre d’odeur qui reste collé à un tissu. Il revint vers Sam, et se remit à côté de lui, un petit sourire au coin des lèvres. « En tout cas j’ai vraiment de la chance. Je vais à une fête, je tombe sur un mec super canon qui a des tatouages d’enfer et qui dessine comme un Dieu… Manquerait plus que tu joues d’un instrument, que tu aimes le skateboard et les jeux vidéos, et là je te demande en mariage directement. » Il haussa les épaules d’un air faussement innocent en se pinçant les lèvres. « Désolé mais tu ne me laisserais pas le choix, j’espère pour toi que tu n’es pas aussi parfait, parce que sinon tu vas devoir supporter mes douces sérénades à la fenêtre de ta chambre tous les soirs. » Il sourit de plus belle en plongeant ses yeux clairs dans celui de Sam. L’ambiance était parfaite, cette atmosphère détendue au réveil, il préférait largement ça aux adieux froids sans un regard…
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 2:24

    Il ne répond pas à ma question, il semble profondément intéressé par mes dessins et je la laisse donc faire sans aucun soucis, moi je les connais déjà et vu que ce sont les miens, je les regarde avec un oeil beaucoup moins objectifs que le siens, du moins j'imagine, et je suis donc réellement toucher quand il vient me dire que j'ai du talent pour ça et que c'est magnifique, il semble beaucoup aimer mes portraits et je sens la chaleur monter dans mes joues à la suite de ses compliments. Je... Merci... C'est gentil., je me mords doucement la lèvre, je ne pensais pas qu'il pourrait les apprécier à ce point là et j'espère qu'il est sincère dans ses propos ça me ferrait réellement plaisir. Il fini par me dire qu'il dessine lui aussi, répondant finalement à ma question et je souris alors, ça fait plusieurs années d'après lui et il me dit avoir même dessiné son tatouage. J'ai eus la chance de l'observer ce tatouage et je le trouve vraiment beau alors je n'imagine même pas les autres dessins qu'il a pu réaliser, cependant il n'a pas l'air très sûr de lui à propos de tout ça puisqu'il me dit les garder que pour lui et ne les avoir montré que peu de fois. J'aurai la chance de les voir moi? S'ils sont aussi beaux que celui de ton tatouage alors je suis certain que tu as du talent toi aussi. En tout cas j'aimerai beaucoup voir ça..., je lui souris à nouveau et il me dit ensuite qu'il espère voir le reste car je l'ai rendu trop curieux pour s'arrêter maintenant. Y'a pas de soucis., je garde ce même sourire sur mes lèvres, bien entendu, plus mes carnets sont anciens et moins les dessins sont beaux puisque je m'améliore avec le temps mais je ne suis pas sûr que ce fait me dérange, ça semble même normal et être une bonne chose de progresser. Il va chercher son t-shirt une fois qu'il a terminé son café. Je laisse la tasse au même endroit si jamais il veut reprendre du café, ça peut bien attendre de toute façon avant que je la nettoie. Il me dit alors avoir vraiment de la chance, car il est allé à une fête et est tomber sur moi, "un mec super canon qui a des tatouages d'enfer" et qui dessine comme un Dieu, je ris à ses propos étant également flatté et le reste de ses propos m'amusent d'autant plus quand il me dit que si je joue d'un instrument, que je fais du skate et que j'aime les jeux vidéos alors il me demanderait directement en mariage, ça m'amuse parce que ce sont des choses que j'apprécie faire également. Il me dit que si c'est le cas, je ne lui laisserais pas le choix. D'après lui, j'aurai le droit de supporter ses visites nocturnes pour me changer des sérénades tous les soirs. Bien je crois que je vais devoir prévenir mes voisins de ne pas s'affoler en entendant quelqu'un chanter à ma fenêtre tout les soirs..., je le regarde dans les yeux aussi et j'ajoute Elle est où ma bague ?, je ris un peu et j'attends de voir sa réaction quand je lui montre ma main gauche comme si j'attendais cette fameuse alliance, je fini par juste poser un nouveau baiser sur sa joue et je dis. Je pense qu'on était fait pour se rencontrer., je suis même assez surpris de voir qu'on partage autant de points communs, c'est assez rare, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 2:47

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Tous ces points communs étaient une aubaine, le hasard avait bien fait les choses ce soir-là. Leonard trouvait même ça amusant de trouver quelqu’un avec qui partager autant d’intérêts. D’abord le dessin, et les tatouages qui vont avec… Bien évidemment, le mécanicien se doutait qu’il serait difficile de trouver quelqu’un qui partage les même passions que lui sans exception, ou alors généralement, ce sont des personnes avec qu’il n’est pas susceptible de s’entendre à cause des caractères opposés. Pas avec Sam, ils arrivaient à discuter sans problème, et paraissait sur la même longueur d’ondes. C’était une bonne chose. Leo se souvint de ce qu’il lui avait dit la veille, qu’il lui laisserait son numéro. Mais aujourd’hui, il savait que s’il le faisait, ce ne serait pas pour une question de sexe, mais plus pour le côté intellectuel de la relation. Il savait qu’il pourrait passer des heures entières avec le tatoué sans s’ennuyer. Qui plus est, il était souriant, gentil, et le châtain avait tout particulièrement apprécié son comportement de la veille, à jouer les hommes presque inaccessibles pour se faire désirer. C’était amusant, et c’était comme ça que la tension était montée, et grâce à ça qu’ils avaient passé une nuit formidable. A cette pensée, Leonard sentit une douce vague de chaleur remonter le long de sa colonne vertébrale pour lui rappeler à quel point il avait aimé partager un moment pareil avec le tatoué.
Lorsque Sam répondit par l’affirmative, Leo resta les sourcils haussés, la bouche entrouverte. Décidément, ils avaient beaucoup plus de points communs qu’il ne le pensait. Ravi, un sourire se dessina lentement sur les lèvres du mécanicien. C’était définitif, il allait passer beaucoup de temps avec lui pour apprendre à le connaître, encore et encore. Le brun vint lui piquer la joue d’un autre baiser. Non sans savoir pourquoi, il eu l’effet d’une petite décharge. Leo regarda un instant le garçon dans les yeux sans rien dire, avec ce même sourire. Il se rendit vite compte que quelque chose lui manquait, ce petit quelque chose auquel il avait goûté hier soir. Mais maintenant que la tension était retombée, était-ce vraiment raisonnable d’agir de la sorte ? Le sourire de Leonard s’estompait petit à petit alors qu’il ne quittait pas le tatoué des yeux. Il était tout aussi beau à la lueur de la lune qu’à celle du soleil. Et ces pensées qui défilaient dans son esprit ne l’aidèrent pas à garder son sang-froid. Alors, sans se demander une seule seconde si son geste serait accueillit honorablement, Leo vint poser sa main sur la nuque de Sam et le tira à lui pour lui voler un tendre baiser. C’était plus fort que lui, il voulait au moins goûter à ses lèvres ne serait-ce qu’une petite fois… Il appréciait toujours autant ce doux contact, le parfum du tatoué, le toucher de sa peau sous ses doigts… Il le tira un peu plus à lui afin de coller son corps au sien, entourant sa taille de son bras sans cesser de l’embrasser. Sa main posée sur la nuque de Sam glissa sur la joue de ce dernier, qu’il caressa lentement de son pouce à mesure qu’il accentuait la passion de son baiser. Mais après quelques secondes, il accepta de le libérer. A quelques centimètres de ses lèvres, il esquissa un doux sourire et se perdit dans ses yeux. « Je pense qu’on était fait pour, ouais… » Son sourire s’élargit. Il ne voulait pas le lâcher, pas maintenant. Est-ce que c’était mal ? Juste le serrer dans ses bras, humer délicatement son parfum et laisser quelques secondes s’écouler en caressant sa joue.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 3:21

    Je suis vraiment amusé autant que surpris par la situation car bien que je puisse rencontrer des personnes appréciant les mêmes choses que moi, il est bien rare que ce soit autant de choses. Je crois me douter qu'il est surpris lui aussi, il doit être dans la même situation que moi tout de suite mais il n'en dit rien au final. Nos regards restent imbriqués l'un dans l'autre, je sens qu'il réfléchit, je ne sais dire à quoi mais quelque chose me dit que je le saurai bien assez bien assez vite et j'en suis même maintenant certain puisqu'il vient poser une main sur ma nuque pour venir m'embrasser, je ne m'attendais pas vraiment à cela, c'est vraiment spontané mais est-ce que je n'en ai pas envie moi aussi ? C'est une autre question, en tout cas je ne le repousse pas et je réponds même à ce baiser, il vient faire pression sur moi pour que je me retrouve coller contre lui et son bras m'entour doucement, le baiser est de plus en plus intense alors que sa main vient se poser sur ma joue, il faut bien mettre fin à ce baiser malgré la réticence qu'il peut y avoir des deux cotés... Je le regarde dans les yeux aussi quand il me dit qu'en effet, on était fait pour se rencontrer. Il me garde contre lui et je me laisse aller dans ses bras en me retrouvant à passer les miens autour de sa nuque. Hmm c'est mal de me tenter comme ça., je souris et je caresse ses cheveux. Ca me donnerait envie de te garder chez moi pour pouvoir t'embrasser quand je veux sans que ça devienne bizarre., parce que soyons clairs, en général on ne peut plus vraiment se permettre d'embrasser quelqu'un comme ça dès que la personne nous quitte et encore moins quand on est pas avec, du moins c'est toujours des règles que l'on m'a inculquées. Ca te dit de rester un peu plus ? Si tu en as envie bien sûr., même si on fait rien de bien fou, personnellement juste squatter devant la télé ça ne me gênerait pas du tout. Je dois admettre que je n'ai jamais vraiment été comme ça avec un "coup d'un soir", bien que je les respecte grandement et que je peux les saluer quand je les rencontre, mais j'ai rarement eut envie d'imaginer les embrasser pour les saluer après une nuit. Je dois être un peu fou d'ailleurs pour avoir ce genre de pensée, on dirait presque qu'on se comporte comme un petit couple et je ne sais pas tellement quoi penser, c'est assez inattendu et un peu trop spontané pour moi pour que je puisse prendre du recule, je ne suis même pas sûr que je devrai penser tout cela, je pense que laisser les choses se faire et voir ensuite serait bien plus raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 5 Juil - 12:56

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Leonard ne s’était pas demandé une seule seconde si c’était une bonne idée d’agir comme ça, il avait juste répondu à ses pulsions. Ce n’était qu’un baiser après tout, rien de bien méchant. Bon il est clair que ce n’était sûrement plus approprié, la soirée était derrière eux, mais il n’avait pu résister à cette envie qui l’avait tiraillé à mesure qu’il se perdait dans le regard de Sam. Ce dernier n’avait pas l’air tellement gêné, étant donné qu’il répondit au baiser sans attendre, se collant impunément au mécanicien. Cet échange était parfait, ils n’avaient pas besoin de plus. Les doigts du tatoué glissaient dans les cheveux de Leo, contact qu’il appréciait tout particulièrement. Un petit sourire flottait sur ses lèvres, et les paroles de son interlocuteur le fit doucement rire. « Dans ce cas vas-y, prends moi en otage, promis je ne dirais rien à la police. » En parallèle à ce magnétisme sexuel, il y avait aussi leurs points communs qui changeaient la donne. Ils avaient des sujets de discussion, des avis à partager et peut-être des choses à se faire découvrir mutuellement. Leonard continuait de se dire que cette rencontre était l’une des plus surprenantes qu’il ait eues dans sa vie. Il se voyait mal partir sans faire en sorte de garder contact avec ce garçon, ce serait du gâchis pur et simple. Ils avaient beaucoup à partager, ils pourraient savoir quoi faire s’ils sortaient par exemple, et il n’y aurait sûrement pas moyen de s’ennuyer.
La proposition de Sam était la bienvenue, et ce n’était pas maintenant que Leo allait dire non, alors que tout était parfait. Il fit mine de réfléchir, histoire de laisser passer quelques secondes. Une sorte de provocation, rien de bien méchant. Il songea à son patron, pourquoi n’avait-il pas tenté de l’appeler à une heure pareille ? Peut-être qu’il se débrouillait sans lui… tant mieux, Leonard prétexterait être tombé malade ce ne serait pas un problème. Alors, après avoir laissé durer un léger suspens, le mécanicien hocha la tête en souriant. « Ok ça me va, je reste ! » Peu importe qu’ils restent ici à ne rien faire, ce n’était pas important, Leonard savait qu’il ne s’ennuierait pas aujourd’hui. « Je vais juste en profiter pour prendre une douche, j’en ai besoin. » Avant de se détacher de Sam, il profita de lui voler un baiser furtif. Une mine faussement innocente se dessina sur ses traits tandis qu’il s’éloignait dans le couloir. Une fois dans la salle d’eau, il se déshabilla rapidement et alluma l’eau dans la cabine. Il se glissa à l’intérieur, et se laissa aller quelques secondes sous le jet, les yeux fermés. Un sourire béat ne quittait pas ses lèvres depuis qu’il avait quitté les bras du tatoué. Et tandis qu’il se savonnait, il se mit à chantonner à voix basse un morceau des Rolling Stones, allez savoir pourquoi. Des tas de pensées se bousculaient dans son esprit. Il repensa à Pete et sa chance légendaire, à son patron qui devait se débrouiller tout seul comme un grand pour la journée, ah, et au fait qu’il devait absolument appeler ses parents et passer les voir un de ces quatre…

Quelques minutes plus tard, Leonard sortit de la douche et s’essuya rapidement avant de remettre ses vêtements. Un coup d’œil dans le miroir, il ébouriffa ses cheveux et le tour était joué. Il sortit de la salle de bain et revint dans le salon. « J’ai une idée, et si on se commandait un putain de truc bien gras à bouffer ? Je t’avoue que j’ai besoin de ma dose de malbouffe… » Il sourit en attrapant son paquet de cigarettes et en cala une entre ses lèvres en se dirigeant vers la fenêtre de la cuisine. Pas la peine de tout enfumer non plus.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Lun 6 Juil - 1:22


    Je ris avec lui lorsqu'il me dit que je peux le garder et qu'il ne dira rien à la police , Faut pas me le dire deux fois., je souris et je reste proche de lui. Je me mordille la lèvre tout doucement. C'est bien de coopérer comme ça..., je garde mes bras autour de lui et je me sens vraiment bien ainsi, je n'ai jamais été des plus tactiles mais parfois ça fait juste du bien de pouvoir être proche de quelqu'un sans se soucier de ce qu'il peut penser ou de savoir s'il aime ça parce qu'ici je me doute qu'il apprécie cela. Je lui propose par la suite de rester un peu ici s'il le veut - et le peut -, il accepte ma proposition ce qui ne peut que me faire encore plus plaisir. Super., il ajoute cependant qu'il va en profiter pour prendre une douche et je le relâche alors pour le laisser faire, il vient encore me voler un baiser et cela me fait sourire à nouveau, surtout en voyant son visage faussement innocent, je le trouve vraiment adorable. Pas de soucis, fais comme chez toi., il se décale doucement de moi et je le regarde aller jusqu'à la salle de bain. Pendant ce temps, je viens nettoyer la tasse dans lequel j'ai servi du café à Leo et je vais allumer la télévision pour avoir un peu de son en fond. Je prends un livre que j'ai emprunté à la bibliothèque et je m'installe dans le canapé pour le lire, je ne compte pas le finir tout de suite puisque je ne suis pas seul et que je doute que cela intéresse Leo.

    J'entends l'eau se couper et Leo revient assez vite dans le salon, je souris un peu et il va fumer prêt de la fenêtre, il vient me dire qu'il a une idée, il me dit qu'il aimerait bien commander un truc "bien gras à bouffer", je souris un peu et je pose mon livre à l'envers sur la table basse et je le regarde. Ouais ça peut se faire. T'as envie de quoi? Un burger?, je crois que le truc le plus gras que je puisse manger c'est des nuggets mais ça me dégoûte plus qu'autre chose alors autant prendre un truc que j'aime si lui aime aussi. J'vais être tellement lourd après que je vais plus bouger du canapé par contre., je ris un peu, je doute que je puisse être trop "lourd" vu comment je suis mince mais je sais que je peux devenir tout "huh" si je mange trop gras, je me sentirai surement mal même. Je fini par me relever du canapé et je me rapproche de lui, je viens rouler une cigarette et je l'allume pour la fumer. Je m’assois sur le comptoir tout en le regardant et je viens l'entourer de mes jambes pour qu'il se rapproche de moi. Une fois contre moi, je prends ma cigarette entre deux doigts et je viens attraper son visage doucement et je viens poser mes lèvres sur les siennes. Je souris contre ses lèvres et je relâche son visage doucement pour pouvoir l'embrasser d'une manière un peu plus digne, vu que lui préfère faire l'innocent avec de simple petit baiser alors moi je viens faire tout l'inverse, pourquoi pas après tout, je pense pouvoir me le permettre et il n'a pas l'air contre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Lun 6 Juil - 1:45

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Après toutes ces émotions, Leonard avait une faim de loup, il se voyait bien avaler un énorme burger, ou quelque chose de similaire en matières grasses. Il pouvait très bien aller chercher ça dans un fast-food et revenir, mais pour l’instant, son cœur balançait entre plusieurs options. Qui plus est, il ne savait pas ce que Sam aimait manger, et il était quand même son hôte. Mais ce dernier préféra lui demander ses préférences. Le mécanicien haussa les épaules en tirant une bouffée de sa cigarette. « J’en sais trop rien, quelque chose de bon, mais de dégueulasse tu vois. J’approche de la trentaine et j’aimerais bien commencer à avoir du bide. » Il tapota sur son ventre avec le plat de sa main et sourit. Leo faisait partie de ces personnes qui pouvaient tout avaler sans jamais prendre un gramme. Sa sœur lui en avait toujours voulu pour ça d’ailleurs, elle était jalouse, la pauvre devait toujours faire attention à sa ligne et elle ne supportait pas de voir son frère s’enfiler des cochonneries à longueur de temps sans prendre ne serait-ce qu’un peu de gras. A la remarque de Sam, Leonard haussa de nouveau les épaules et suivit le brun du regard. « C’est pas grave, on fera nos larves tout l’après-midi dans le canapé comme ça. » Il vint près de lui pour se rouler une cigarette. Leonard continua de fumer la sienne, et tapota la cendre dans le cendrier posé sur le comptoir. Là, assit à côté, le tatoué entoura la taille du mécanicien entre ses jambes et le colla à lui. Il n’eut le temps de réagir que les lèvres du garçon se trouvaient déjà sur les siennes. C’était une belle surprise, qui lui décrocha un doux sourire. Le baiser suivant fut plus prononcé, et ce même frisson que la nuit dernière parcourut le corps de Leonard. Il n’attendit pas pour répondre à cet échange, sa main libre allant se loger sur la nuque de son partenaire. L’autre se posa sur sa cuisse, qu’il caressa doucement. « La bouffe peut attendre… » murmura-t-il contre les lèvres du tatoué.

Il posa sa cigarette dans le cendrier, et alla prendre celle de Sam pour faire de même en entamant un autre baiser. Il le rapprocha davantage, afin qu’il n’y ai plus aucun espace entre leurs corps. Il mit plus de passion, plus de sensualité dans son baiser, y ajoutant des caresses prononcées sur ses cuisses. Il crispa ses doigts, éprit de cette douce sensation qui lui avait manqué, bien qu’elle ne datait que de quelques heures. L’une de ses mains remontait lentement le long de la hanche de Sam, pour se glisser avec délicatesse sous son tee-shirt. Il frôla sa peau du bout des doigts, et vint loger ses lèvres sur son cou, afin d’y déposer quelques baisers. Encore une fois, c’était parfait, et il s’extasiait intérieurement de la tournure des évènements. Cette façon de se chercher, c’était ce qu’il y avait de plus excitant. « Si tu as l’intention de faire ça à chaque fois que tu me prends en otage, t’as intérêt à me kidnapper souvent… » dit-il en souriant contre sa peau. Il remonta jusqu’à ses lèvres pour reprendre un baiser, sa main se glissa dans les mèches brunes de son amant, enivré par son parfum, la chaleur de sa peau et le goût de ses lèvres. La spontanéité de l’instant faisait aussi tout son charme, à se serrer l’un contre l’autre dans cette cuisine, Leonard sentait ses sens émerger, comme lorsque Sam l’avait tiré dans sa chambre la veille. C’était tout aussi magique, même s’il ne s’agissait que de simples baisers.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Lun 6 Juil - 2:34

    Il me dit vouloir un truc bien caloriques, en gros, car approchant de la trentaine, il voudrait un peu de bedaine, - en plus, ça rime., je ris un peu et je dis alors Ouais c'est pas super glamour., je souris, je ne pensais pas qu'il approchait tant de la trentaine que ça, il fait un peu plus jeune, enfin bon ça ne me dérange pas et je pense que l'on peut dire que je m'approche doucement de la trentaine aussi, enfin, je n'ai que 25 ans mais je pense être un peu plus vieux dans ma tête parfois. Je doute cependant qu'un seul plat gras puisse l'aider à prendre du ventre mais si c'est vraiment ce qu'il veut après tout. La bière ce serait plus efficace sur le long terme., je lui souris et je pense à mon père tout de suite qui était mince pendant des années et a tout pris d'un coup dès ses quarante ans. Quand j'ajoute ensuite que je risque de faire le lourd dans le canapé, il ne semble pas terriblement gêné, il me dit qu'on pourra tout les deux faire les larves, ça m'arrange! Parfait., cependant je ne reste pas dans ce fameux canapé et je me lève pour le rejoindre, j'entame une cigarette et je m'installe sur le comptoir puis je fais en sorte d'avoir Leo collé à moi entre mes jambes, il ne peut plus bouger maintenant, du moins, pas s'échapper. Je viens l'embrasser et ce fût un baiser très langoureux voir peut être un peu trop, mais il semble l'apprécier autant que moi puisqu'il vient me dire que la bouffe peut attendre, je souris simplement pour lui faire comprendre que je suis d'accord et il vient nous retirer les cigarettes des mains pour reprendre mes lèvres d'une manière un peu plus sensuel, cela me rappelle la soirée dernière et la suite des événements bien entendu. Je retrouve ses mains sur mon corps, l'une dans ma nuque et l'autre sur ma cuisse qu'il caresse et remonte lentement. Je sens de nombreux frissons parcourir mon corps quand il passe sa main sous mon tshirt et qu'il caresse ma peau du bout des doigts, je soupire même doucement quand ses lèvres viennent se mettre dans mon cou. Je souris à ses paroles, il me dit que si je compte faire cela à chaque fois que je le prends en otage alors j'aurai intérêt à le faire souvent. Ca peut se négocier., je me mords la lèvre doucement et il vient retrouver mes lèvres. Nos langues se rencontrent et dansent ensemble dans un baiser langoureux et mes mains passent toutes les deux sous son haut que je retire lentement, je lâche ses lèvres pour cela et je dis avec un petit sourire J'aurai du te rejoindre sous la douche..., au moins il n'aurait pas eut à se rhabiller et ça l'aurait peut être surpris un peu plus. Mes mains caressent sa peau nue et finissent par prendre leur place sur le bas de son ventre alors que j'embrasse ses lèvres à nouveau. J'ai comme l'impression que l'on va avoir du mal à ne pas se sauter dessus parce que la tension semble grimper vite entre nous deux et ce n'est peut être pas pour me déplaire. J'espère qu'il s'est bien remis de la soirée d'hier parce que si nous en venons à refaire ce genre d'activité il a intérêt à être aussi bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Lun 6 Juil - 2:57

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Ils savaient très bien sur quoi ces baisers allaient déboucher, c’était une évidence qu’ils ne pouvaient pas nier. Non sans dire que Leonard était particulièrement satisfait de la tournure des évènements. Les lèvres de Sam étaient toujours attirantes, et les courbes de son corps étaient toujours un plaisir à dessiner du bout de ses doigts. Bientôt, Leonard se retrouva torse nu, son tee-shirt alla valser sur le sol de la cuisine. La tension monta d’un cran en lui, ainsi que son rythme cardiaque. Les paroles de Sam ne firent qu’ajouter une touche de chaleur à cet échange. Il sourit contre les lèvres du tatoué. « On pourra toujours se doucher un peu plus tard ensemble… » Et il reprit le baiser là où il l’avait laissé, y mettant plus de fougue alors qu’il glissait de nouveau ses mains sur les cuisses du garçon. Cette attraction était fulgurante, tellement envoûtante que Leo ne pouvait pas imaginer une seule seconde tout arrêter maintenant. Il alla mordiller la lèvre de son partenaire, tandis que ses mains agrippaient son haut pour lui retirer à son tour. Il descendit ses baisers sur son épaule, caressant doucement son torse alors que son souffle commençait déjà à se faire tremblant sous le coup de l’excitation. Il savait d’avance qu’il aurait du mal à quitter cet appartement en fin de journée, et attendrait impatiemment le jour où il pourrait enfin le revoir. Une chose était sûre, Leonard n’avait pas l’intention de couper les ponts, il se garderait bien de conserver ses coordonnées, de prendre contact avec lui et de le revoir aussi souvent que possible. L’osmose était telle qu’il ne pouvait pas juste se dire qu’il prenait son pied maintenant, et oublier alors tout ce que ces échanges lui apportaient. Il voulait en voir plus, le connaître davantage… Mais l’heure était encore à ce contact charnel dont il était devenu définitivement accro. « Tu me rends dingue, j’espère que tu en as conscience… » dit-il en remontant près de son visage pour capturer ses lèvres. Ses mains quittèrent le corps de Sam. Il commençait à en avoir marre de ce jean. Il défit la boucle de sa propre ceinture avec une certaine précipitation, sans cesser d’embrasser son amant.

Sans crier gare, Leo fit glisser le garçon sur le comptoir de la cuisine, et y grimpa à son tour pour s’allonger sur lui. Autant continuer et terminer ici, rien ne les en empêchait. Son baiser devenait plus intense à mesure que les secondes s’écoulaient, et il en vint à défaire le pantalon du brun ensuite. Il le déboutonna, fit glisser sa braguette avec une extrême lenteur malgré son impatience. Pas la peine de se précipiter non plus, il fallait que ce soit aussi parfait et enivrant que la nuit dernière. Il embrassa son cou une nouvelle fois, fit descendre ses lèvres sur le torse du tatoué, frôlait sa peau avec délicatesse… Il glissa sa main dans le pantalon de son partenaire, et vint agripper son membre impunément à travers son boxer. Son visage revint près de celui de Sam, alors qu’il frôlait sa joue de ses lèvres. Il effectua de légères pressions avec ses doigts, approchant aussi son bassin pour que l’espace ne soit que plus infime. Et dans un murmure à son oreille. « Sois sûr que je vais te faire crier… »
Il y avait des choses qui le dérangeaient, d’autres non. Sa délicatesse ne voulait pas dire qu’il pouvait être cru dans ses paroles. Ça ne faisait qu’augmenter la température, en contradiction totale avec ses gestes, il voulait faire en sorte que l’excitation atteigne son paroxysme, la provoquer sans pour autant la rendre trop forte. Il avait envie de l’attiser jusqu’à ce qu’il en soit à le supplier, qu’il n’ai plus qu’envie de lui, qu’ils ne fassent plus qu’un. Il n’attendit pas bien longtemps pour l’embrasser à nouveau, glissant sa langue dans la bouche de son amant. Quant à son propre corps, il était déjà bien trop à l’étroit dans son sous-vêtement, et savait qu’il ne tarderait pas à le retirer. Il retira doucement sa main de son emplacement, pour venir la glisser sous les fesses de Sam. Là, il colla brutalement leurs bassins, et commença un léger mouvement, de délicats coups de reins pour que le contact ne soit que plus torride.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Lun 6 Juil - 3:59

    Je souris aussi à ses paroles, aller prendre une douche avec lui un peu plus tard m'intéresse plutôt bien même si je doute que ce soit la meilleure chose pour l’environnement. Je ne réponds pas car je suis plus occupé à l'embrasser mais je garde ça en tête tout en attaquant ses lèvres. Je sens mon corps se réchauffer quand il mord ma lèvre tout en attrapant mon haut pour me le retirer, nous nous retrouvons tout les deux très peu vêtus et ça ne me dérange pas le moins du monde. Nos lèvres sont comme deux aimants qui s'attirent, nos corps sont des aimants... J'ai pas souvent eus une attraction aussi forme pour quelqu'un, c'est comme si nos corps étaient fait l'un pour l'autre et prenait le dessus sur nous. Je souris quand il me dit que je le rends dingue, c'est toujours flatteur et intéressant à savoir. C'est un sentiment partagé..., il est loin de me laisser de marbre et chacun de nos baisers me le rappellent. J'entends qu'il défait la boucle de son pantalon et je n'ai pas le temps de penser à quoi que ce soit d'autre que je me retrouve allongé contre le comptoir, et bien si je pensais que nous allions faire ce genre d'activité ici... Pas que ça me dérange, loin de moins cette idée, mais cela m'amuse. Leo se retrouve vite contre moi et il n'y a comme aucun espace entre nos deux corps chauds... Il vient défaire mon pantalon tellement lentement que j'aurai envie de m'en charger mais je reste calme et je le laisse gérer. Ses lèvres se posent dans mon cou à nouveau et je crois que je suis trop sensible à cet endroit puisque mon corps est parcouru de frissons à nouveau, celles-ci glissent jusqu'à mon torse et je ferme doucement les yeux. Sa main atterrit dans mon pantalon alors que je suis comme impuissant face à ses actes. Il empoigne mon membre et je gémis doucement, je le sens se durcir à mesure qu'il le serre entre ses mains et je sens son souffle contre ma joue. Ce qui me dit m'excite d'autant plus puisqu'il m'affirme qu'il va me faire crier. Je passe une main dans mes cheveux alors que l'autre se pose dans le bas de son dos et je dis alors J'attends que ça... et j'en ai de la voix., autant rentrer dans son jeu et lui apporter la même excitation de son coté. Nos lèvres se touchent à nouveau et nos langues dansent follement également, sa main se pose sous mes fesses et ils collent nos bassins, c'est lorsqu'il vient se frotter contre moi et je commence à perdre mes moyens, j'ai chaud... mais j'en veux toujours plus et je lui fais comprendre en accompagnant ses mouvements de bassin. Je relâche se lèvres doucement et je le regarde dans les yeux quelques instants en me mordant la lèvre. On va inaugurer la pièce..., je souris et je passe ma main sous son boxer, je pose ma main sur l'une de ses fesses que je serre doucement. Je viens aussi faire en sorte que nos corps soient plus proches en écartant doucement les cuisses afin d'y accueillir son bassin sans problème, c'est une pose assez subjective mais n'est-ce pas le but après tout... Mon autre main se pose sur le haut de son dos et je le garde ainsi au plus prêt de moi... Mon corps est partagé entre la chaleur de nos corps et la fraîcheur du comptoir qui me procurent de nombreux frissons... Bordel j'ai chaud..., je souris un peu et je me sens à l'étroit dans mes vêtements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Lun 6 Juil - 23:08

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Incontrôlable, c’était le mot qui définissait parfaitement leur comportement. Ils ne pouvaient pas s’empêcher de se ruer l’un sur l’autre et finir par arracher leurs vêtements. La tentation était plus forte que tout et Leonard ne voyait pas l’intérêt d’y résister si son amant en voulait plus. Il n’allait pas être déçu. Ils étaient déjà à moitié nus, collés l’un à l’autre à échanger des baisers plus fougueux les uns que les autres. Le temps s’était de nouveau arrêté, il ne voyait et ne pensait qu’à Sam, à son corps, à ses lèvres, à son parfum et à ses caresses. La spontanéité de la chose avait fait aussi son petit effet, le comptoir de la cuisine était leur nouveau terrain de jeux, et ils se devaient de l’exploiter comme il se devait. Il parcourait le corps du tatoué du bout des doigts avec douceur, dessinant chacune de ses courbes comme s’il voulait les apprendre par cœur. Ses lèvres emprisonnaient les siennes, il lui transmettait toute sa fougue, tout son désir. Et bien qu’il avait hâte de retirer le reste de ses vêtements, Leonard voulait tout faire dans les règles de l’art. Rien ne pressait de toute façon. Il sentit la main de Sam sur ses fesses, ses doigts avaient glissé sous son boxer, et le contact de sa main sur sa peau lui procura un doux et agréable frisson. Le bassin de Leo était maintenant captif entre les jambes de son partenaire, la proximité n’était que plus grande à présent. La dernière phrase du brun le fit doucement sourire, il vint coller son torse au sien et déposa un baiser sur sa tempe avant de murmurer. « Et ça ne fait que commencer… » Un sourire se dessina sur son visage, tandis qu’il appuyait avec insistance son bassin contre le sien. Il était au sommet de sa forme, et son bas ventre ne demandait qu’à se libérer de sa prison de tissu. Pour ne pas y penser et ne pas s’alarmer, il captura de nouveau les lèvres de Sam, lui offrant un fougueux baiser. Sa langue caressa celle de son amant, alors qu’il venait passer ses deux mains sous ses fesses pour le coller davantage à lui. On ne pouvait pas faire mieux, mais il voulait sentir cette pression insistance pour attiser la flamme qui brûlait en lui. Son bassin effectuait de lents roulements contre le tatoué, il ajouta à ça de légers gémissements qu’il laissa s’écraser contre l’oreille de Sam. Ses doigts agrippèrent le bord du pantalon de son partenaire, et avec des gestes habiles, il le fit lentement glisser vers le bas, écartant son propre bassin pour ne pas gêner la trajectoire du vêtement. Une fois retiré, il le laissa tomber sur le sol de la cuisine. Il n’avait pas lâché les lèvres du garçon, il ne voulait pas briser ce contact qui lui procurait cette fabuleuse chaleur. Il fit légèrement glisser son propre jean, jusqu’à ce qu’il lui arrive sous les fesses, et prit les poignets du tatoué entre ses doigts pour les plaquer sur le comptoir, de part et d’autres de sa tête. Il cessa le baiser, mais resta tout près de ses lèvres. Le souffle du mécanicien s’écrasait sur le visage de son amant, un souffle haletant, impatient. Il plongea ses yeux azur dans les siens, et un sourire séducteur se dessina lentement. « Tu es à moi… » Il se pencha sur son cou pour y déposer une pluie de baisers. « Rien qu’à moi… » Ça pouvait paraître étrange dans certaines circonstances, mais il l’avait dit, ce qui est fait est fait. Ses mains glissèrent le long des bras de Sam, jusqu’à parcourir ses côtes, puis ses hanches. Du bout des doigts, il attrapa l’élastique de son boxer et tira légèrement dessus. Il était d’humeur taquin, et ça n’allait pas s’arranger à mesure du temps. « Tu aurais sûrement moins chaud sans ça… » murmura-t-il avant de lui mordiller la lèvre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Mar 7 Juil - 23:53

    La fougue de notre échange me surprendrait sûrement toujours, de manière agréable, bien entendu, j'aime ne pas savoir ce qui m'attend et c'est l'impression que j'ai quand je suis avec Leo, je ne sais jamais s'il va être doux ou plus ferme, mais j'aime ça, ça m'attire encore plus, je suis bon client de ce genre de jeu. Je souris quand il vient me dire qu'en gros, j'aurai encore plus chaud d'ici peu, ça me va totalement, puis bon, il pourra me rafraîchir avec sa lance à incendie... Je sens son corps totalement collé au miens, c'est comme si ses formes s'encraient dans les miennes, j'ai envie de le déshabiller pour que ce magnétisme soit comme scellé, mais il n'est pas encore question de ça. Nous venons nous embrasser à nouveau alors que ses mains se posent sous mes fesses encore douloureuse de la veille. Mon membre est des plus éveillé et cela ne s'arrange pas quand il roule son bassin contre moi, je sais que ça lui fait le même effet puisqu'il gémit contre mon oreille. J'ai envie de le dévorer tout de suite mais je me retiens et je laisse les choses se faire en temps et en heure... Il semblerait que mon pantalon ne soit plus invité en tout cas puisqu'il me le retire, je l'aide d'ailleurs dans cette tâche des plus périlleuses alors que nos lèvres se rencontrent toujours et encore, je le laisse s'occuper de son pantalon qu'il ne retire pas et je suis même incapable de faire quoi que ce soit puisqu'il vient me tenir les poignets, je joue le jeu et me laisse faire, je trouve ça même assez troublant et excitant. Son souffle sur ma peau me fait un effet tel que je bouge doucement mon bassin contre le siens, c'est indéniable, je veux son corps. Son sourire me fait absolument craquer et quand il me dit que je suis à lui, je sens mon cœur partir en vrille, je ne suis pas habitué à ce genre de phrase et ça me fait un peu plus d'effet qu’escompter, Montre le moi..., je souris moi aussi, je veux bien n'être qu'à lui mais qui me le prouve que je puisse n'être que siens. Donne moi envie de n'être qu'à toi., qu'il se donne à fond pour ça, qu'il me prouve qu'il m'est inutile de voir ailleurs ou même d'y songer.

    Ses mains glissent jusqu'à ma taille et il vient jouer avec l'élastique de celui-ci, je me mords la lèvre quand il le fait claquer contre ma peau. Il n'attend que d'être retiré..., je viens même le faire moi même et je le retire comme je peux en me tortillant un peu et donc en finissant par toucher son corps qui se trouve au dessus du miens, je fini de le retirer en bougeant mes jambes et je m'attaque à celui de Leo sans prévenir réellement... Mais j'aurai toujours un peu plus chaud avec ça en moins sur toi mon beau..., je ris un peu et je le descends le plus possible. Va falloir me refroidir un peu parce que je bouillonne là., ça semble mission impossible puisqu'en disant ces paroles, je ne fais qu'essayer de faire monter la température encore un peu plus. Je viens poser mes lèvres dans son cou ou je dépose de nombreux baisers et je viens même me permettre un petit extra en venant lui faire un suçons, mes mains caressent son dos et remonte vers le haut. Hm je suis pas certain qu'on tienne sur le comptoir., je ris un peu et je retrouve ses lèvres quelques instants... Je pourrai me perdre dans tes yeux..., c'est presque comme si je devenais romantique... Je le regarde droit dans les yeux avec un petit sourire alors que je viens passer ma main dans ses cheveux, je caresse doucement sa tête et la douceur s'installe comme ça pour quelques instants...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Sam 11 Juil - 22:23

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
C’était amusant et à la fois inquiétant cette sensation de vouloir posséder ce garçon tout entier. Ce sentiment était puissant, et il lui procurait une surdose d’adrénaline si puissante qu’il ne voulait plus que ce moment s’arrête. Ce n’était pas une relation sexuelle dégradante comme il en avait vécu, c’était intense, bourré d’émotions. Il aimait chaque seconde passée collé contre lui, chaque contact de leurs peaux, chaque baiser, chaque souffle écrasé contre ses lèvres… C’était absolument parfait, sans compter que chaque phrase prononcée par le tatoué le faisait frissonner davantage. Il prenait son temps pour toucher chaque centimètre de son corps, il jouait avec sa patience et faisait tout son possible pour le rendre fou. Il le frôlait, l’embrassait subtilement ou fougueusement…
Cependant Sam décidait de ne pas trop faire traîner les choses et retira son propre boxer. Leonard sourit, amusé de le voir entreprenant et sentit son propre sous-vêtement glisser sur ses cuisses. Le contact était aussi bon que la nuit dernière, et il avait presque oublié à quel point c’était électrisant. Il se pinça la lèvre lorsque le tatoué vint l’embrasser dans le cou, y laissant même une marque de suçon.

Sans qu’il ne s’y attende, l’instant prit une toute autre tournure. De douces paroles de la part de Sam, et des caresses dans ses cheveux. Leonard se sentit fondre de l’intérieur, touché par ce qu’il venait d’entendre. Ce n’était qu’un compliment comme un autre, mais suffisant pour que son regard change du tout au tout. Il regardait son amant sans ciller, confus. Comme s’il était dans un état de transe, il posa une main sur la joue du brun, et caressa délicatement sa peau du bout des doigts. Il ne savait pas ce qu’il se passait, il ne comprenait pas cette vague de chaleur délicate qui enveloppait son cœur, mais il ne pouvait pas nier que c’était très agréable. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu’il n’avait pas lâché son partenaire des yeux. « Si en plus tu te mets à parler comme ça, je vais avoir encore plus de mal à me passer de toi… » murmura-t-il avant de déposer un baiser sur ses lèvres. Il était sincère, comment pouvait-il résister à ce genre de comportement ? Il ne pouvait pas nier qu’il aimait ces instants de douceur, et en partager un avec Sam était plus que plaisant.

Il approfondit le baiser, alors que ses mains revenaient se poser sur les hanches du tatoué. C’était définitif, il ne voulait pas que ce moment cesse, il aurait voulu revivre ça encore et encore. Ses lèvres quittèrent celles de Sam pour venir se loger au creux de son épaule, où il déposa quelques baisers. Il descendit ensuite du comptoir, en profita pour se débarrasser définitivement de son pantalon et son boxer, et tira son amant vers lui pour reprendre un baiser. Sans lâcher ses lèvres, il le fit reculer jusqu’à atteindre le canapé, de l’autre côté du comptoir. Là, il l’allongea et se plaça au-dessus de lui, une main dans les cheveux du tatoué, l’autre sur son torse. Il lâcha enfin ses lèvres pour reprendre son souffle, toujours aussi haletant, enivré par les émotions et l’intensité de son excitation.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Mar 14 Juil - 15:04

    Je ne devrais peut être pas lui faire de tels compliments puisque ces derniers sont un peu moins anodins mais je le pense réellement et je n'ai jamais été le genre à garder les choses pour moi, c'était presque naturel de lui dire au final, et puis ça semble lui faire plaisir puisqu'il me dit que si je lui parle ainsi il aura du mal à se passer de moi, je ne réponds rien puisqu'il pose ses lèvres sur les miennes et puis je ne vois pas quoi lui dire ici dans tout les cas, je souris contre ses lèvres mais je ne stoppe pas le baiser, lui non plus. Le baiser s'intensifie et je sens ses mains sur mes hanches. Le baiser prend fini et il se relève du comptoir, je le vois retirer ses derniers vêtements et il me fait me lever moi aussi, nos lèvres se touchent à nouveau et il me pousse jusqu'au canapé qui est tout juste à côté, je m'y allonge et il se met au dessus de moi. Je lui souris en reprenant mon souffle également et je le regarde dans les yeux. J'ai peut être pas envie de me passer de toi., c'est vrai après tout, du peu que je le connais, il semble parfait sur tout les points et on s'entend bien alors autant en profiter, c'est peut être l'excitation du moment qui me fait penser ça et qui me fait sauter au conclusion un peu trop rapidement mais tout de suite ça me va comme ça et j'aurai toujours le temps de repenser à mes paroles plus tard, parce que c'est vrai que ça fait un peu adolescent de penser à cela aussi rapidement.

    Je pose mes deux mains sur son torse que je caresse doucement et je réussis à me débrouiller pour le faire passer en dessous de moi, je garde mon corps collé contre le siens. Je me sens juste bien tout de suite, lui aussi, c'est tout ce qui m'importe. Alors? Tu me montres ce que tu as dans le ventre mon beau?, je souris malicieusement, je tente de le provoquer un peu, pas que les belles paroles ce n'est pas plaisant mais faut savoir dire les choses aussi et là tout de suite, son corps je le veux et je lui dis, ça se voit de toute façon mais je trouve toujours que la chaleur monte beaucoup plus vite par les paroles. J'appuie doucement mon bassin contre le siens, j'y fais quelques mouvements de frottements, je veux faire monter la chaleur encore quelques instants avant de repasser aux choses sérieuses.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Mer 15 Juil - 0:41

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Cet instant de tendresse était aussi troublant qu’il était délicieux. Leonard avait encore du mal à réaliser ce qui était en train de se passer, mais il n’aurait échangé sa place pour rien au monde. Sam était décidemment plein de surprises, et ce n’était pas pour déplaire au jeune mécanicien. Il était bien plus doux qu’il ne l’aurait pensé, et ces mots arrivaient à provoquer en lui une émotion telle qu’il ne voulait plus jamais quitter cet endroit. Imaginer une seule seconde ne plus avoir de contact avec le tatoué après ça, ce serait de la folie. Pour Leo, il était clair qu’ils n’en étaient pas à leur dernière journée passée ensemble, il avait bien l’intention de continuer à le voir, des tonnes de fois s’il le fallait. En attendant, il devenait petit à petit accro à ce mec, et il ne voulait pas lutter contre cette tentation, elle était bien trop délicieuse… Il s’était perdu dans ses yeux, enivrés par ces caresses délicates, et un sourire tendre s’esquissa même sur son visage. Il espérait pouvoir vivre des petits instants comme celui-ci encore une fois plus tard, enfin, pas qu’une fois.

Mais il était de temps de revenir aux choses sérieuses, et Sam lui fit vite comprendre ne le faisant basculer sur le canapé. Le tatoué se retrouva au-dessus de Leo, et appuya son bassin contre le sien. Très vite, la chaleur ardente revint en puissance et provoqua un énième frisson chez le mécanicien. Il passa une main dans les cheveux de son amant, et attira son visage au sien pour lui offrir un baiser sauvage, tandis que son autre main allait se poser sur ses fesses afin d’accentuer le contact de leurs membres. Il lâcha quelques gémissements contre ses lèvres, le souffle court, tandis qu’il n’avait envie que d’une chose : en venir au fait, et vite. Sans crier gare, Leo fit valser son amant sur le canapé, et le retourna de sorte à ce qu’il soit dos à lui. A genoux, il se pencha sur son dos et entoura son ventre d’un bras en déposant des baisers sur sa nuque. Il était tellement enivré par l’instant présent qu’il en avait oublié les protections… Sa main libre glissa jusqu’à l’entrée du garçon, alors qu’un sourire se dessinait sur ses lèvres. Son cœur battait à toute vitesse, et tambourinait contre le dos de son amant. « J’ai tellement envie de toi putain… » murmura-t-il alors qu’il faisait lentement entrer un doigt, tandis que ses lèvres déposaient un autre baiser sur la peau du beau brun.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Jeu 16 Juil - 1:45

    Je ressens une envie folle de le rendre dingue, j'ai envie qu'il soit accro à nous autant que j'ai l'impression de le devenir, j'ai envie qu'il ressente mon envie pour lui mais que cela soit réciproque et je suis assez heureux de constater que c'est le cas. Mon bassin contre le siens, je viens lentement m'y frotter et mon désir pour lui ne fait que grossir. Je ressens une boule se former dans le bas de mon ventre ainsi que mon membre prendre sa forme la plus élégante. Tout cela s'accentue lorsque nous partageons un baiser et que le bel homme qui m'accompagne pose une main sur mon derrière pour que nous soyons encore plus collé l'un à l'autre. Ses gémissements ne sont pas sans impacts et l'impatience commence à se montrer autant chez lui que chez moi. Je me retrouve bien vite allongé sur le ventre dans le canapé et je me mords doucement la lèvre alors que je sais que les choses vont bientôt démarrer, un de ses bras se loge sous mon ventre et je sens ses baisers dans mon cou, ma peau est brûlante et je souris également en l'entendant me dire qu'il a envie de moi, je me retrouve totalement soumis à lui et je n'ai rien pour changer la situation, puis je dois l'admettre, je n'en ai pas envie. Je sens qu'il entre un doigt dans mon corps encore souillé de la veille et je ne retiens pas le gémissement qui se trouve au fond de ma gorge. Y'en a plus pour longtemps., je souris alors qu'il me prépare à accueillir son membre et je ferme doucement les yeux pour apprécier cela et me détendre pour plus imposant. Je sais déjà à quoi m'attendre pour cela mais je suis encore plein d'attente sur le suite des événements, je me demande s'il a encore des cartes à jouer pour me surprendre et au fond de moi, je l'espère, c'est tellement excitant d'être surpris. Je gémis doucement son prénom pour lui donner encore plus envie et je fini par lui dire doucement Vas chercher les capotes je vais finir tout seul., je n'ai pas envie de perdre de temps et je suis capable de m'occuper de ça comme un grand, je ne sais pas si ça le dérange mais je doute que ce soit ma préoccupation première puisque dans tout les cas, il aura bien fallu aller les chercher, enfin je crois... Je sens son corps s'éloigner de moi et je le vois aller dans ma chambre qui n'est pas si loin, nous aurions pu y retourner à deux mais je crois que la petitesse du canapé nous forcera à rester l'un contre l'autre un peu plus et ça me plait. En attendant, comme promis, je m'occupe seul de moi bien que je n'en ai plus des masses besoin, je n'ai aucuns doutes sur le fait qu'il puisse trouver le matériel nécessaire puisque tout est rester sur la table de chevet depuis la veille. Dans tout les cas, mon corps est prêt pour lui et je m'amuse à lui faire savoir en gémissant son nom un peu plus fort pour qu'il puisse m'entendre de la chambre.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Sam 18 Juil - 0:26

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Après cet instant de tendresse, la température se remit à monter, si bien qu’elle atteignait des limites ahurissantes. Leonard se surprenait à ne pas perdre son sang-froid et accélérer le cours des choses. Et puis pourquoi se précipiter ? Il voulait savourer chaque seconde, chaque baiser et chaque caresse, bien que la sensualité laissait place à une envie charnelle des plus torrides. Ils étaient revenus aux choses sérieuses, leurs corps collés l’un à l’autre, ils allaient pouvoir revivre ce qu’ils avaient tant aimé la nuit dernière. Le souffle tremblant du mécanicien ne faisait que témoigner cette envie folle de posséder Sam une nouvelle fois. Ce dernier gémissait son prénom, ce qui eu pour effet de l’exciter davantage. Ses lèvres collées à la nuque de son amant, il tentait de se contrôler, et lorsqu’il lui demanda d’aller chercher un préservatif, un sourire se dessina sur son visage. Il déposa un dernier baiser sur sa peau et se leva rapidement du canapé pour aller dans la chambre. Durant ce court chemin, il fut prit d’un vertige, submergé par l’envie, son corps avait du mal à se coordonner avec les informations envoyées par son cerveau. Et cette chaleur… Des gouttes de sueur perlaient déjà sur son front, ils s’étaient cherchés trop longtemps, il fallait passer à l’étape suivante, et vite. Arrivé dans la chambre, Leonard prit un préservatif posé sur la table de chevet, et entendit la voix du brun résonner dans le couloir. Il continuait de gémir son prénom. Un frisson intense et puissant parcourut son dos, alors qu’il serrait les dents en faisant demi-tour. Pendant qu’il marchait jusqu’au salon, le mécanicien défit le petit emballage en plastique et le balança sur le sol. Il le ramasserait plus tard, on se fout de ça pour l’instant. Une fois près du canapé, il revint près de son amant et le tourna face à lui pour capturer ses lèvres et l’embrasser avec fougue. Encore un baiser, rien qu’un, avant qu’ils n’en viennent à faire l’amour une bonne fois pour toute. De sa main libre, il caressa ses cheveux, sans se dégager de ses lèvres. Il s’interrompit un instant, à quelques millimètres du visage de son partenaire, et esquissa un sourire en le regardant dans les yeux. « T’imagines pas comme je vais te faire crier… » murmura-t-il dans un souffle brûlant tout en enfilant le préservatif. Il sourit de plus belle, déposa un dernier baiser sur les lèvres de Sam, puis l’attrapa par l’épaule pour le retourner sur le canapé. Plus besoin de ménagement, le moment était arrivé. Il l’agrippa par les hanches, et approcha son membre de son entrée, jusqu’à s’y glisser lentement. Il prit son temps, savourant chaque centimètre, chaque vague de chaleur et l’accélération des battements de son cœur. Mais dans son mouvement, il changea du tout au tout et finit par donner un coup sec pour terminer son entrée. Il se pinça la lèvre avec force pour contenir un gémissement, et lâcha un long soupir, submergé par l’excitation. Sans attendre, il commença des mouvements de vas et viens avec son bassin, ses doigts crispés sur les hanches de son amant, rythmé par ses pulsions animales, enivré par ce corps qu’il possédait, et qu’il ne voulait qu’à lui, définitivement…
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Leonard Torrance le Mar 21 Juil - 1:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Dim 19 Juil - 22:01

    Une bulle s'était crée autour de nous, l'ambiance était plus que chaude et l'envie de son corps se faisait de plus en plus grande, l'attente me semblait interminable maintenant et j'attendais qu'il revienne vêtu d'un simple emballage de plastique, ce ne fût pas si long et j'ai eus le temps de mon côté de préparer mon corps à la suite des événements. Je n'ai pas longtemps à attendre puisque j'entends Leo revenir vers moi et il vient même me mettre face à lui afin de pouvoir échanger un baiser des plus torrides, il dura quelques instants avant que nos lèvres se détachèrent, je le vois sourire puis mon regard se plante dans le sien, il vient me dire que je n'imagine pas à quel point il va me faire crier, j'ai envie de lui dire que je n'attends que de voir ça mais je pense qu'il s'en doute bien. Je me retrouve bien vite dos à lui et j'attends qu'il se décide du coup à venir me faire l'amour. Ca ne prend pas bien longtemps puisque ses mains se posent sur mes hanches et que je sens son membre glisser dans mon corps, je me mords la lèvre et ne m'attend absolument pas à ce qu'il se décide à finir son entrée d'une traite, je suis surpris par la plaisir que cela me procure et la chose elle même, il n'est donc pas étonnant d'entendre un genre de cri sortir de ma bouche, je ris doucement et je me remets assez vite puisque la suite n'est qu'aussi bonne. Je ferme les yeux et je me tiens au bord du canapé alors qu'il vient s'occuper des mouvements de vas et viens. T'es bon, tu le sais ça?, je souris un peu et je profite de cette sensation qui prend tout mon corps sans arrêts, je serre à plusieurs reprises ce qui se trouve entre mes mains et mon corps ne cesse de se cambrer sous ses coups de reins. Une magnifique mélodie s'en suit puisque je ne suis plus capable de contrôler mes gémissements, puis je n'ai pas envie de les contrôler, je n'ai pas de voisins collés à mon pavillon. Entre gémissements et injures, j'entends aussi son souffle et son plaisir, il semble plus concentré que moi puisqu'il ne se lâche pas encore totalement. Du moins je crois. En tout cas nos corps semblent être fait l'un pour l'autre puisque soyons honnête, ils s’emboîtent parfaitement pour ne faire qu'un. Je suis un peu inutile dans cette position mais cela ne semble déranger aucun de nous deux puisque je n'aurai aucun problème à reprendre le flambeau une fois mon amant épuisé mais tout de suite je me laisse aller sous son rythme plus que bon. T'as fait ça toute ta vie non?, je souris légèrement avant d'être rattrapé par un nouveau gémissement et je tourne la tête légèrement vers lui pour le regarder un peu, une nouvelle fois, son visage est plus qu'excitant et je n'ai besoin que de ça pour être sûr qu'il apprécie le moment. J'ai l'impression d’étouffer sous la chaleur que nos corps crées, je saurai qui inviter cet hiver pour réchauffer mon salon... Sincèrement, j'ai l'impression de n'avoir jamais connu un si bon coup de ma vie et a 25 ans ça me rend presque un peu triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 28/06/2015
MESSAGES : 121
PSEUDO/PRENOM : Heisenberg.
CELEBRITE : Aaron Paul, bitch.
CRÉDITS : Milou, tumblr.
AGE : 28 ans.

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Mer 22 Juil - 10:37

Look at that ass !
samuel ∞ leonard
Ce fut aussi bon que la nuit dernière, peut-être même mieux. Les mots et les instants de douceur qu’ils avaient partagé précédemment avaient enflammé son esprit tout entier, Leonard était définitivement sous le charme de ce tatoué rencontré dans une fête ennuyante à mourir. Il ne regrettait pas d’avoir suivi Pete dans cette histoire, sinon, il serait probablement retourné à son quotidien sans jamais avoir l’occasion de partager un moment intime et si prenant avec cet homme. Cet effet curatif était étrange, inexplicable pour le moment, mais suffisamment bon pour que le mécanicien se sente différent. Il ne s’était pas sentit aussi bien depuis longtemps, et surtout, il espérait avoir de l’importance aux yeux de Sam. Ca ne s’expliquait pas, c’était juste comme ça. Le tatoué n’était pas qu’un corps, une simple enveloppe charnelle avec laquelle satisfaire des désirs. Il avait une conscience, un esprit qui animait une curiosité certaine chez Leo. On n’avait pas toujours l’opportunité de rencontrer une personne comme lui, et cette chance lui était tombée dessus sans raison. Pour une fois, il n’avait pas l’intention de se demander pourquoi lui, pourquoi est-ce qu’il avait eu cette chance. Inutile de se prendre la tête, mieux valait profiter de l’instant présent et savourer comme s’il n’y aurait plus jamais droit. Pour le moment, Sam lui appartenait, cette journée était la sienne, et il comptait bien se délecter de chaque minute passée en compagnie du tatoué, repartir avec l’impression d’avoir vécu l’un des plus beaux moments de sa vie. Ces souvenirs ne le quitteraient jamais, c’est sûr, et il espérait secrètement que ces songes se réaliseraient à nouveau.

Les doigts de Leonard se crispaient sur les hanches de Sam, emporté par les coups de bassin qui lui prodiguait de puissante décharge électrique. Les gémissements de son amant n’arrangeaient pas la situation. La mélodie était de loin la plus belle qu’il n’avait jamais entendu. Un frisson s’était logé au niveau de ses reins, et devenait plus intense à mesure que les secondes s’écoulaient. Non sans dire que lui-même ne pouvait pas réprimer ses gémissements, et n’essaya pas de se contrôler d’ailleurs. En accord avec la voix du brun, Leo se laissait aller au plaisir qui le submergeait. Chaque mot prononcé par Sam l’excitait davantage. Un sourire se dessina sur les lèvres du mécanicien, alors qu’il offrait un coup de reins brutal à son amant. Il ne se vantait pas spécialement sur ses performances sexuelles, Leo avait toujours estimé que la façon dont il ressentait la chose jouait sur sa façon d’agir. En l’occurrence, cette émotion puissante envers Sam le rendait plus confiant.

Il s’arrêta un instant, le souffle court, avant de se retirer du brun pour le retourner sur le dos. Là, il se pencha sur lui et captura ses lèvres pour un sulfureux baiser. L’une de ses mains se glissa dans les cheveux de son amant, alors que l’autre allait attraper son membre sans ménagement. Il sourit contre ses lèvres. « Tu as une voix magnifique… » murmura-t-il alors qu’il caressait lentement l’attribut viril de son partenaire. Il se pinça la lèvre, ses yeux clairs plongés dans ceux de son partenaire. Il se sentait tremblant, enivré par l’excitation à un point tel qu’il avait l’impression d’être une toute autre dimension.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 20/06/2015
MESSAGES : 222
PSEUDO/PRENOM : teambullshit/mélody
CELEBRITE : Andy Biersack
CRÉDITS : Ekkinox
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   Sam 25 Juil - 5:20

    Leo a un don pour me faire l'amour, j'ai l'impression que c'est encore plus intense en étant sobre puisque l'on a conscience d'absolument tout et que ce sont des émotions pures qui en ressortent. Sentir ses mains s'incrustent dans ma peau, comme s'il marquait sa trace sur moi, ça me rend complètement dingue, ça rajoute presque quelque chose à cette union. Cette danse continue un bon moment avant que mon amant s'arrête, il semblait reprendre son souffle et je pensais qu'il reprendrait après ça mais il se retire de mon corps et je me retrouve sur le dos dans le canapé, je ne sais pas pourquoi mais je préfère largement avoir un contact visuel possible avec lui, c'est encore plus facile de s'exprimer par le regard. Ici, pas le temps de discuter puisque nos lèvres se touchent pour échanger un baiser des plus chauds alors que je sens ses mains sur mon corps, l'une dans mes cheveux et l'autre sur mon membre, il me caresse et je gémis à plusieurs reprises contre ses lèvres, je ne veux pas stopper ce baiser mais son corps me manque déjà. Je souffle doucement alors qu'il me dit que j'ai une voix magnifique et je souris avant dire dire un peu plus doucement Je vais te chanter une berceuse..., ça reste un compliment ce qu'il a pu me dire et je le prends réellement en compte, je garde mon sourire sur les lèvres. Ce n'est pas parce que nous échangeons un moment intime que l'humour doit disparaître, puis bon il a pas l'air d'être dérangé par mon caractère quelque peu particulier. Nos regards se rencontrent et je lui avec un petit sourire Tu vas bien dormir ce soir, t'imagines pas., je me débrouille pour retrouver au dessus et je viens embrasser son cou alors que je viens maintenant caresser son torse puis je fais que Leo se retrouve assit, je ne veux pas m'arrêter là-dessus et le faire venir comme il se doit, je ne veux pas non plus l'épuiser et donc une fois assit dans le canapé, je me retrouve à l'embrasser assez toute la passion que je peux puiser en moi. A la suite de ce baiser, je me retourne et me trouve donc dos à lui, nos corps se réunissent à nouveau et je viens me tenir contre le dossier derrière le bel homme qui m'accompagne dans cet instant, je peux donc plonger mon regard dans le siens malgré la position et j'aime bien ça. Mon corps vient s'onduler sur le siens et nous reprenons cette danse de plus belle, je me donne entièrement à lui à nouveau et je sens ses mains se poser sur mon corps de plus belle, nous continuons ainsi de longues minutes, à se toucher, se caresser et se faire plaisir mutuellement avant qu'arrive l'instant fatidique. Je viens en premier et cette boule de chaleur qui se retrouvait dans le bas de mon ventre se dénoue, le plaisir atteint son summum et je ne manque pas de lui faire savoir, il le remarque notamment de lui même puisqu'il me caressait en même temps. Mon corps continue de bouger quelques instants pour qu'il puisse lui aussi jouir de ce moment et c'est après ce moment que je m'effondre quelque peu sur lui, une vraie loque, je suis totalement épuisé après cet instant et mon corps le ressent d'autant plus que ma tête, je ne veux pas être un poids sur lui alors je le fait se retirer et je m'installe à côté de lui en gardant mes jambes au dessus de ses cuisses, j'embrasse son épaule et j'y pose mon front ensuite. Mon dieu..., je souris en repensant à tout cela et je ferme les yeux doucement.

    La chaleur qui recouvre nos corps commence à se dissipé puisque nous ne la produisons plus tout autant, la fraîcheur de la pièce commence à reprendre sa place et retirer cette humidité. Je fini par relever la tête vers lui après quelques instants, j'ai eus peut être besoin d'un peu plus de temps pour me remettre de ça mais je crois que pour le coup mon corps a eut besoin de ces quelques instants. Je fini par lui sourire et je viens me mettre à genoux sur le canapé pour embrasser ses lèvres doucement. C'était parfait.


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [-18] Look at that ass ! • Samuel & Leonard
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» NSA : Samuel "Sam" Fisher
» Samuel Krakow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY A LITTLE TENDERNESS :: baltimore :: north-east :: habitations-