AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 hello dude ! (brent) -18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: hello dude ! (brent) -18   Sam 27 Juin - 23:56

hello dude

(brent)





deux mille six cent quarante-six miles c'est la distance qui sépare los angeles de baltimore. ça revient à trente-neuf heure de route en voiture. autant dire que c'est très long et qu'il faut être armé de beaucoup de patience. cézanne n'aime pas prendre l'avion alors forcément le choix a été vite fait. pour un mec qui aime conduire, il faut bien avouer que ça fait un bien fou le premier soir où il s'arrête dans un motel pour aller dormir. il est trois heures du matin quand il arrive là-bas. par chance aussi, il a trouvé une station d'essence ouverte pour recharger sa caisse en essence et son estomac de sandwichs, paquet de chips et de gâteau au chocolat en guise de dessert. il est quatre heures moins dix quand il s'effondre sur le pieu, en boxer - tout juste sorti de la douche pour aller dormir. au petit matin, six heures c'est déjà reparti. il reste beaucoup de chemin jusqu'à l'état du maryland.

tandis que la nuit recommence à tomber et que les lampadaires s'allument l'un après l'autre, cézanne n'est plus très loin de la ville de baltimore. il a très hâte d'arriver pour se poser, enlacer sa mère et l'embrasser. il la voit trop peu mais cézanne a fait le choix de partir pour la californie à ses dix-huit ans. il savait bien que ça allait être compliqué à ce niveau là. sa mère, c'est son pilier et le jour où il lui arrive quelque chose, le jeune homme n'est pas sûr de s'en remettre. alors, quand la voiture de cézanne aborde les rues de son quartier, un large sourire étire ses lèvres. en dépit de la fatigue, de son mal de tête atroce d'avoir trop forcé sur ses yeux pour ne pas s'endormir au volant et la faim qui tiraille son estomac. le jeune homme se presse toujours plus et balance son sac de voyage sur le dos afin de pousser le portillon du petit jardin qui reste tout autant fleuri que dans ses souvenirs. le parfum des fleurs l'envahit aussitôt et à peine monté sur le palier que la porte s'ouvre sur sa mère rayonnante de bonheur, pleurant de joie de retrouver son fils. ça fait quoi ? quatre mois qu'elle ne l'a pas vu. cézanne laisse tomber son sac par terre puis enroule ses bras autour de sa mère pour l'enlacer.

la soirée passe, les heures filent et quand sa mère dort, le jeune homme quitte la maison pour aller rejoindre brent qui doit s'impatienter. que dire de cézanne ? il avait envoyé un message au jeune homme pour le prévenir de son arrivée bien trois jours avant son départ. histoire qu'il se prépare mentalement et physiquement de la longue nuit qu'ils allaient passer tous les deux. cézanne roule en direction du sud-ouest et arrivé chez lui, cézanne envoie un message pour lui faire part de sa présence et éviter de réveiller ses colocataires car il est genre quatre heures. en attendant, il sort de sa caisse, écrase sa clope sous son pied puis reste adossé contre la portière.


Dernière édition par Cézanne Carr le Dim 28 Juin - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 0:17

Brent fait des aller retour sur le balcon du loft. Il est rare qu'il aille dessus, il n'y a pas de barrière sur laquelle s'appuyer et c'est assez dangereux. Ils ont failli perdre un de leurs ami comme ça lors d'une fête et depuis en ont condamné l'accès pour éviter ce type d'accident. Il écrase une nouvelle cigarette sur le ciment et en sort une nouvelle sans attendre. Des jours qu'il attend Cézanne. Il a tellement relu son texto qu'il le connait par coeur désormais, mais même sans cela, il lui aurait été difficile d'oublier son contenu. J'arrive bientôt. De simples mots qui veulent tout dire. Brent n'a pas besoin d'un dessin, il sait que dès qu'il va retrouver le skateur ils ne vont pas perdre beaucoup de temps à discuter de ce qu'ils ont fait ces quatre derniers mois. De toute manière, pour Brent cela serait court, il en est encore au même point. Il sait en revanche que la vie de Cézanne est en perpétuel mouvement, il essaye de suivre autant qu'il le peut sa carrière à Los Angeles. En quelques minutes, il a fini sa cigarette et il est sur le point de s'en allumer une autre lorsqu'il sent une main sur son avant-bras qui le stoppe dans son geste. Il tourne la tête pour apercevoir Blake. Son regard est désapprobateur, elle est la seule au courant de son histoire avec Cézanne. Il ne voulait pas lui dire qu'il serait en ville ce soir mais la rousse a très vite comprit la raison de l'excitation de Brent qui, depuis qu'il a reçu son message, ne tient plus en place. "Arrête de fumer ou tu ne vas pas pouvoir assurer ce soir..." dit elle, essayant de maitriser le ton de sa voix mais depuis le temps le jeune homme la connait et peut deviner ses pensées. "Oh ce n'est pas moi qui ai besoin d'assurer..." répond il sur un ton blagueur mais Blake ne sourit pas et le sourire de Brent disparait en quelques secondes. Il soupire et range la cigarette dans son paquet avant de glisser ses mains dans ses poches pour essayer de se calmer un peu. "Il va encore te faire souffrir, je comprends pas pourquoi tu t'infliges ça." dit elle après quelques minutes. Brent se détourne d'elle pour regarder la ville et soupire. Il sait que sa relation avec Cézanne est loin d'être saine, que lui est amoureux mais que son camarade ne l'est pas. Il sait que leur histoire ne sera pas éternelle, et qu'un jour ça va s'arrêter. Mais une partie de lui croit encore au compte de fée, à l'idée qu'un jour Cézanne l'aimera lui aussi. Et c'est pour cela qu'il ne peut se résoudre à couper court à leur histoire, ou à lui révéler ses sentiments. "Tu peux pas comprendre." répond il simplement avant de se tourner vers elle et de déposer un baiser sur son front avant de rentrer dans la maison. Il grignote un peu avant de s'isoler dans sa chambre. La soirée ne fait que commencer mais Brent est déjà impatient. Il sait ce qu'ils vont faire cette nuit, et il peut déjà sentir l'excitation le gagner. Ce n'est pas seulement l'idée du sexe qui le met dans cet état là, mais l'idée de retrouver Cézanne. Il commence à lire un livre mais se retrouve à lire cinq fois la même phrase sans la comprendre. Il abandonne et essaye de dessiner mais toujours sans succès. Cézanne envahi toutes ses pensées et il passe plusieurs heures à tourner en rond jusqu'au texto du brun. Il se retient tout juste de crier de joie quand il voit le message et sort de sa chambre pour le rejoindre en bas. Il n'a même pas prit la peine de mettre des chaussures. Il arrive devant l'entrée et tourne la tête à droite et à gauche avant de repérer un homme adossé à une voiture. Cézanne, pas de soute. Il se dirige vers lui, courant presque pour réduire rapidement la distance entre eux. Il s'arrête devant lui et le prend dans ses bras. Il inhale son odeur qui le calme presque instantanément. Cézanne a toujours eu ce pouvoir sur lui. Il le sert tout contre lui pendant plusieurs minutes avant de se décoller, juste assez pour regarder son visage puis il écrase ses lèvres contre les siennes, n'en pouvant plus d'attendre après tout ces mois. Parfois, il lui arrive de coucher avec un autre quand il n'en peu plus d'attendre, mais pas ces derniers mois, il n'en a pas eu le temps, ni l'envie. "Tu m'as manqué Cézanne." murmure t'il contre ses lèvres. "Tu veux monter ? Tout le monde dors, on va être tranquille." rajoute Brent avec un sourire en se collant tout contre le skateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 0:44

parfois, même souvent il lui arrive de se demander qu'est-ce qui peut motiver brent de se laisser faire comme ça. cézanne ne comprend pas trop. brent aurait bien put l'envoyer se faire foutre depuis le temps. sauf que c'est plus compliqué que ça. cézanne il aime bien brent, autrement il coucherait pas avec depuis autant d'années. s'il en avait strictement rien à foutre, le jeune skateur se serait contenter de l'épisode dans la douche ou alors de quelques autres fois et puis voilà. cependant, avant son départ pour los angeles, ils ont couchés ensemble. puis trois mois après, il lui a envoyé un billet d'avion pour rappliquer en californie. comme ça. à trop regarder les minettes peut être ou à pas trouver de mec à son goût pour l'instant, cézanne a peut être ressenti un manque. c'était une façon comme une autre de le combler. et c'est toujours la même marrade entre eux, depuis des années. c'est comme ça, pas autrement. cézanne et brent ne sont pas du genre à beaucoup parler. à peine un salut qu'ils se sautent dessus. c'est une attraction inexplicable et un besoin presque vital de sentir l'autre. c'est physique, puissant. ça leur ressemble.

adossé contre sa caisse, cézanne patiente et quand il entend un bruit sourd, il relève la tête. de l'autre côté de la rue se dessine à travers la lumière d'un hall, la silhouette de brent. un mince sourire étire les lèvres de cézanne. ça lui fait toujours le même effet quand il le voit. cette soudaine envie de l'avoir pour lui le temps d'une nuit. cette chaleur qui le brûle et qui le pousse à le bouffer sur place. cézanne n'est pas du tout patient, surtout quand ça concerne le sexe avec brent. parce qu'il sait qu'à chaque fois ça le rendra un peu plus dépendant : des cris de brent, de ses soupires, ses gémissements, de la façon qu'il a de se tordre sous le plaisir. brent court jusqu'à lui et quand le jeune homme vient se serrer contre lui, cézanne laisse d'abord ses bras ouverts par surprise. comment brent peut être aussi tendre avec un mec comme lui ? cézanne penserait presque qu'il est accroc. finalement, le skateur referme ses bras autour du jeune homme puis ferme les yeux quand brent l'embrasse. aussitôt, cézanne glisse sa main ferme dans la nuque du garçon pour le plaquer un peu plus contre son torse. "comme tu veux." ils pouvaient aussi bien baiser dans la caisse de cézanne. ce n'est pas comme si c'était la première fois. ça leur arrivait souvent de commencer là-dedans, trop   impatients. en tout cas que brent se décide vite car autrement il ouvrira sa portière et le laissera tomber sur sa banquette arrière. "en tout cas, compte pas sur moi pour y aller doucement. coloc ou pas, tu crieras comme un cochon !" adresse cézanne, cru et direct. c'est pas le genre de type à mâcher ses mots. il est grossier et sans gêne. cézanne presse son bassin contre celui de brent pour l'encourager à se bouger le cul !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 11:43

Brent sourit aux propos de Cézanne, pour la romance on repassera. Brent sait que ce n'est pas dans le naturel du jeune homme, qu'ils ne vont pas s'offrir des bouquets de fleurs et se déclamer des sérénades sous le clair de lune. Brent a depuis longtemps abandonné ces idées là, trop douloureuses de les imaginer, et irréaliste. Et puis Cézanne, il l'aime comme ça. Il aime être à sa merci d'une certaine manière, le skateur le fait monter aux rideaux comme jamais, il est le seul à lui faire un tel effet. Quand il le colle contre lui, Brent peut déjà sentir contre sa cuisse que l'urgence est là. Il ne gaspille pas de temps à trop réfléchir et bien que coucher dans la voiture soit tentant, Brent veut pouvoir profiter de Cézanne toute la nuit et même dans la matinée. Et tant pis pour les autres, ils n'auront qu'à se boucher les oreilles. Brent lie sa main avec celle de son amant et le conduit jusqu'au loft. Il se retient de le plaquer contre toute surface plane pour l'embrasser, ils seraient bien capable de faire leur affaire dans la cage d'escalier. Ensemble, ils sont impatients l'un de l'autre. Brent a beau avoir vu Cézanne plusieurs fois nu, à en mémoriser toutes les cicatrices, les tâches de rousseurs, c'est toujours une découverte quand ils sont ensemble. Ils arrivent au loft et Brent le traine jusque dans sa chambre où il lâche sa main. Il l'embrasse encore tout en se déshabillant, il ne porte qu'un pantalon de survêtement et un tshirt tout simple. Il ne s'habille jamais pour Cézanne, il sait que cet artifice n'a pas d'importance, et que de toute manière, il finira bien assez vite nu. Il se décolle de lui pour pouvoir retirer son tshirt et se mord la lèvre en le regardant, son érection déjà fière contre son ventre. Plus tard, il s'inquiétera de l'effet instantané que Cézanne a sur lui, cette attraction magnétique qu'il exerce sur Brent et qui devrait lui faire peur, mais de laquelle il ne peut se détacher. Il aurait l'impression de mourir si cela venait à lui être retiré. Il se recule jusqu'à arriver au lit sur lequel il se laisse tomber, glissant pour s'allonger au milieu, s'offrant au regard de Cézanne. Il est le seul avec lequel il se sent en confiance pour se montrer ainsi à nu. Ses autres amants n'ont jamais eu droit à ce qu'il a. Peut être parce qu'il est son premier, peut être parce qu'il l'aime. Brent n'en sait rien, mais il est sûr d'une chose : sous son regard il se sent bien, apprécié, désiré. Il attend là, l'impatience le gagnant au fur et à mesure que les secondes s'écoulent. Il sait depuis le temps que Cézanne aime avoir le contrôle sur la chose, et il est plus que ravi de le lui donner, se contentant de suivre et d'apprécier ce qu'il se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 12:36

brent sourit à la remarque un peu trop crue de cézanne ; à croire qu'il aime trop le grossier personnage que représente son amant et la personnalité un peu brute qui lui colle à la peau depuis très jeune. en soit, brent est un peu masochiste sur les bords, autrement comment expliquer qu'il s'accroche comme ça à cézanne ? le skateur presse son bassin contre celui du minot pour lui faire comprendre qu'il à sacrément envie de passer aux choses sérieuses tout de suite ! ça ne peut plus attendre. il y a peut être quatre mois qu'ils se sont pas vus, ils peuvent bien patienter encore - ne serait-ce qu'un millième de seconde, cézanne semble ne plus avoir de raison. le jeune homme n'écoute que son désir : celui de passer un putain de moment avec brent et de prendre le risque d'assurer une nuit blanche à ses colocs. il en a plus rien à foutre des autres. c'est brent et lui. point. cézanne est égoïste sur les bords c'est vrai et il ne s'en cache pas. c'est également ce qui fait de lui quelqu'un de détestable et de méprisable à souhait !

le jeune brun décide enfin de l'attirer avec lui jusqu'à l'entrée de son loft. c'est un peu un endroit foireux dans le sens où rien est fini mais en soit - c'est quand même la baraque de brent et c'est toujours mieux que de vivre dans la rue. alors certes, ils ne sont pas forcément en droit de faire ça mais brent ou l'un de ses colocs n'ont jamais été vraiment arrêté pour un truc pareil. quant à l'artiste, ça lui arrive de se faire coffrer pour dégradation de la ville. c'est un peu du gros foutage de gueule car ses dessins ne font que fleurir et embellir la ville de baltimore selon cézanne. et puis le gamin est doué. cézanne aimerait bien que brent lui dessine un tatouage un jour mais ça serait trop un geste affectif et il est pas comme ça. ce serait lui donner trop d'importance et cézanne il a pas envie. cet idiot tient à sa liberté, à son célibat et au petit train train quotidien. il n'y a pas de place pour ce genre de bordel, c'est bien trop compliqué et en plus ça lui ressemble en rien.

les deux amants filent jusqu'à la chambre du brun et quand la porte se retrouve fermer, cézanne vire sa veste en cuire pour la balancer sur une chaise avec son paquet de clopes, son zippo et puis son portable. quand il se retourne, brent lui fait face et l'embrasse goulument. il se déshabille totalement et la vue à laquelle cézanne à droit nourrit un peu plus son excitation pour le jeune homme. allongé sur le lit, à sa merci, le skateur progresse jusqu'à brent et vire son t-shirt pour dévoiler son torse tatoué. une égratignure derrière l'omoplate se présente mais brent ne la voit pas encore. c'est rien de grave, juste une mauvaise chute. pas de quoi fouetter un chat. le regard sombre de cézanne glisse sur le corps nu de brent, s'attarde sur son érection et fini par remonter jusqu'à son visage. brent se dandine pour finir au milieu du lit tandis que cézanne défait la boucle de sa ceinture et se débarasse aussitôt des derniers vêtements qui lui reste. s'il est fracassé par le voyage, il reste en forme pour brent. ils attendent que ça et cézanne se montre toujours affamé dans le domaine. enfin, cézanne s'écroule sur le corps de brent et presse son bassin contre le sien pour augmenter leur érection. le skateur glisse sa main jusqu'à l'entrejambe de son amant et le caresse un peu brusquement tandis qu'il vient l'embrasse fougueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 15:35

Brent ne quitte pas des yeux Cézanne quand il le rejoint sur le lit ou qu'il se déshabille. Le jeune homme ne perd de temps pour perdre ses vêtements que Brent scrute dans toute sa beauté. C'est con à dire peut être, mais Cézanne est sûrement le plus beau mec qu'il lui a été donné de voir. Il aime les lignes d'encre qui parsèment sa peau ça et là, s'amuse à les tracers du bout des doigts lorsque les choses sont plus calmes entre eux. Ce sont des rares moments que Brent savoure et garde en mémoire pour les nuits solitaires. Mais pas ce soir. Il a l'opportunité d'avoir Cézanne, rien que pour lui, et bien que cela ne dure qu'une nuit, Brent compte bien en profiter au maximum. Il se mord la lèvre alors que Cézanne le regarde de la tête au pied, rougit quand il s'arrête au niveau de son érection. Ce n'est pas de la honte, ni de la gène, plus de la timidité en fait. Cézanne a été le premier à le voir ainsi nu, le premier à provoquer un tel désir en lui. Il frissonne lorsque leurs corps entrent en contact, Cézanne le couvrant du sien. Chaque millimètre de sa peau s'éveille à cette stimulation et il a l'impression d'être en feu. Il pousse déjà quelques gémissements, oubliant la présence de Mag dans la pièce juste à côté. Elle doit sûrement déjà dormir à l'heure qu'il est. La friction entre leur corps n'arrange en rien son érection, bien au contraire, elle en devient encore plus douloureuse, tellement de jours solitaires, il sait qu'il ne va pas tenir longtemps mais ce n'est pas un problème, ils ont toute une nuit devant eux et Cézanne est le meilleur aphrodisiaque qu'il connaisse. Ses gémissements de plaisir se perdent dans les lèvres du skateur alors que ce dernier passe sa main sur leurs érections qu'il caresse à sa manière. Cela provoque une réaction de douleur mêlée à du plaisir que Brent adore. Il est sûrement un peu maso mais Cézanne ne prend pas de pincettes avec lui, jamais. Il ne le traite pas comme une petite chose fragile, à la différence des autres. Cézanne prend ce qu'il veut sans concession, Brent s'est donné à lui avant, il se donnera tout autant maintenant, demain, dans trois mois. Il se réveillera avec quelques bleus sur ses hanches alors que le skateur l'a un peu trop serré, ou des griffures dans le dos ou une marque de dents...autant de marques prouvant qu'il est à lui. "Putain oui..." gémit il, l'espace de prendre un peu d'oxygéne avant de reprendre les lèvres de Cézanne, mélant sa langue à la sienne dans une danse endiablée alors qu'il sent la main de son amant faire des merveilles sur leurs virilités jointes. Son bassin fait déjà des mouvements de va et vient dans la main de Cézanne, il quitte peu à peu le monde réel pour entrer dans celui de Cézanne. Ses mains parcourent le corps de ce dernier et il peut sentir une imperfection sur son omoplate. Il passe avec douceur son doigt dessus, se promet de regarder ça en détail, plus tard. Il connait toutes les cicatrices de Cézanne, il sait où et comment il se les ai faites, que ce soit en skatant ou autrement. Il aime à penser qu'il est le seule à le connaitre de cette mani-re, un petit privilège que ses amants et amantes n'auront jamais. Car il n'est pas naïf, il sait que Cézanne couche avec d'autres mais à la fin, il revient toujours vers lui. "Tu m'as manqué...je n'ai pas couché depuis la dernière fois." avoue t'il avec une voix un peu cassée, espérant décuplé le désir de Cézanne. Il aime à le rendre dingue, par quelques mots, gestes ou simples gémissements. Car si Cézanne sait quoi faire pour lui faire perdre tout contact avec la réalité, Brent sait en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 18:21

brent et cézanne se bouffent des yeux réciproquement. ça commence toujours de la même manière. un bref bonjour, un baiser, des mains baladeuses, le très court instant où ils se regardent et les choses sérieuses. c'est pas une histoire de gosses tout ça. c'est pour les adultes mûrs et assurés ; il ne faut pas avoir froid aux yeux. aussitôt, quand cézanne s'échoue au dessus de brent, leurs bouches s'échauffent, leurs langues se retrouvent dans une danse endiablée. brent a les mains baladeuses et les gestes fermes de cézanne provoquent les premiers gémissements de son amant. le jeune skateur a la chair de poule de tant le désirer. s'il pouvait allait encore plus vite, il le ferait sans doute mais en fait - il aime bien le chauffer au maximum au début pour lui faire comprendre qui est le patron. dans l'histoire c'est cézanne le dominant. il n'y a pas de retournement de situations, ça a beau être toujours le même refrain, ils ne s'en lasse pas. brent aime se faire piloter de toute façon. cézanne est obsédé à l'idée de le soumettre et brent raffole du contrôle que son amant possède sur lui. c'est indescriptible, malsain pour les esprits prudes. brent mérite mieux qu'un type qui le considère presque trop vulgairement ; comme un joujou sexuel. sauf que les gens, ils comprennent rien. ils sont cons.

cézanne caresse brent sans se négliger non plus. ses doigts longs et fins refermés sur leurs virilités, il bouillonne. son corps déjà bien assez transpirant glisse sur celui de brent, cela rend plus intense la friction de leur parties intimes. la brute glisse sa main sur la poitrine haletante de brent. son regard plongé dans le sien on le soupçonnerait presque de vouloir lui dire un mot doux. et puis sa main qui file sur la peau transpirante de brent peut être prise comme un geste doux. cézanne se mord la lèvre inférieure et aggrippe les cheveux de brent pour tirer légèrement dessus quand il entend le bonhomme jurer que c'est bon. ce n'est que le début. dangereusement, brent bouge son bassin. le sentir gigoter fait grogner cézanne quelque peu mécontent. il pose ses mains fermes sur les hanches de brent et serre ses doigts sur sa peau qui rougit instantanément. cézanne cesse ses caresses pour venir finalement glisser ses doigts derrière ses fesses. la bouche du jeune homme dérivant jusqu'à son cou, il mordille sa peau avant de basculer brent sur le ventre. c'est à ce moment là que le minot lui avoue n'avoir rien fait depuis la dernière fois. ça le rend fou, gonfle son égo et fini d'éveiller son bijou famille ! "t'en fais pas brent…j'suis là maintenant !" assure cézanne en venant murmurer à son oreille. il surélève le bassin de brent et une main sur le bas de son ventre, cézanne lui dit de ne pas bouger. cézanne se recule, fourre sa main dans la poche de sa veste puis enfile une capote. revenant près de brent, il se rapproche dangereusement de son arrière train déployé puis coupe court à ce supplice physique. cézanne n'étouffe pas son gémissement rauque, qu'importe si cela réveille les autres. il ne fait pas dans la discrétion. c'est pas une partie de cache-cache. tout ce qui a de l'importance maintenant c'est la chaleur qui le submerge entre ses cuisses, cette vague qui se propage dans tout son corps. tant d'émotions de retrouver le sien dans son étroitesse. cézanne redécouvre cet infime espace et gigote d'abord doucement pour le réhabituer avant la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 18:46

Brent aime à tester Cézanne parfois, il aime le voir réaffirmer le contrôle qu'il a sur lui. Comme lorsqu'il plaque ses hanches contre le lit, ses mains laissant pour sûr des marques sur sa peau blanche qu'il pourra admirer une fois qu'il aura récupéré. Il se cambre en arrière malgré lui en sentant Cézanne caresser son intimité, le préparant à ce qu'il va se passer par la suite. Les préliminaires ne sont jamais bien longs entre eux, même si Brent n'hésite pas à le gratifier d'une petite gâterie entre deux ébats. Il est rapidement pantelant sous l'attention de Cézanne, son torse se lève et s'abaisse à grande vitesse. Il pousse un cri étranglé en sentant ses dents se refermer sur sa peau, sa main se crispe dans la chevelure du brun. Douleur et plaisir mélangés, un combo détonnant pour Brent. Et Cézanne ne le sait que trop bien. Brent a à peine le temps de se remettre que Cézanne le retourne sur le ventre. Le brun tourne la tête pour apercevoir son amant. L'anticipation le gagne, il a toujours aimé cette place de dominé, celle du bottom. Il a bien essayé une fois avec un autre d'inverser les rôles mais ce fut un fiasco. Brent n'est pas fait pour ça, et il s'en contente très bien. Il lui avoue n'avoir rien fait depuis leur dernière fois, et sourit en sentant le souffle chaud de Cézanne contre sa peau, ou son érection contre ses fesses qui semble avoir gagné du volume durant les dernières secondes. Il le laisse redresser son bassin et le positionner selon ses désirs. Brent a la tête sur ses avant-bras, tourné sur le côté pour observer Cézanne récupérer un préservatif. Ils ont toujours été prudents, en toute cironsctance. Ils vont voir ailleurs tous les deux et sont bien conscient des risques que cela entraîne. Cézanne est peut être brusque avec lui, mais il y a toujours une petite part d'attention pour Brent malgré tout. Cette part qui fait croire au brun qu'il y a plus que du sexe entre eux. Quand il vient derrière lui, Brent ferme les yeux et se détend. Il sait qu'il va avoir mal, l'absence de rapport pendant plusieurs mois va se faire ressentir, mais c'est une brûlure qui promet tellement de plaisir qu'il est prêt à la supporter. Il gémit et se mord la lèvre en le sentant entrer en lui avec une douce lenteur. Son corps a besoin de quelques minutes pour s'habituer à cette présence pourtant familière. Brent pousse un soupir de soulagement, bientôt interrompu par un gémissement de plaisir alors que Cézanne se met à bouger en lui. Il jure sans garder sa voix basse, son corps se tend de plaisir. Enfin, il se sent bien depuis que Cézanne est là. Ils forment un tout indestructible. Dans des moments comme celui là, Brent peut se laisser aller à imaginer que c'est comme ça tous les soirs, croire à une utopie de vie à deux qui disparaîtra dès que Cézanne repartira. Une fois habitué, Brent tourne la tête pour croiser le regard de Cézanne. Dieu qu'il est beau ainsi, cheveux collés à son front à cause de la sueur qui recouvre son corps et le fait briller à la pâle lueur de la lune dehors. Brent est saisi par sa beauté et sent son coeur gonfler avant que Cézanne n'entame, enfin, les choses sérieuses. Brent repose sa tête sur ses avants-bras, ses gémissements à chaque coups de reins remplissent la petite pièce. Il peut sentir son bas ventre commencer à se contracter, signe qu'il est proche de l'orgasme mais il se retient, il veut jouir avec Cézanne, ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 22:15

c'est presque comme si cézanne le laissait à peine respirer entre deux actions. comme par exemple le mordre au cou avant de le basculer sur le ventre. le jeune skateur a bien prit le temps de reluquer ses fesses au passage, c'est vrai. cézanne aime bien le voir à poil. déjà qu'habiller il trouve son corps charmant. à découvert, brent est tout aussi attirant pour le jeune cézanne. c'est bizarre un peu, attractif. il ne peut pas réellement expliquer pourquoi brent et pas un autre. il y a bien d'autres types avec qui il couche, d'autres nanas avec qui il s'envoie en l'air. quand il voit brent c'est comme s'il y a quelque chose à y gagner. il n'a pas les même envies sexuelles auprès de brent qu'un tout autre partenaire, homme ou femme. c'est particulier. bien que cézanne ne lui est jamais dit, brent est le seul qu'il l'embrasse pendant l'acte. pas parce qu'il se veut tendre. c'est naturel et c'est un peu comme une phase préliminaire.

brent déjà tout tremblant sans que les choses aient commencé, cézanne fini par revenir près de lui pour passer au cran supérieur. la brute remarque le sourire de brent. très satisfait de l'effet qu'il lui fait, cézanne ne tarde plus et lui offre son premier gémissement. pas des plus spectaculaires mais il sous entend bien que brent prend déjà son pied. cézanne enroule son bras autour de sa taille pour s'y accrocher afin de prendre appui pendant l'exécution de son exploration. cézanne laisse échapper un râle de plaisir, plaintif et trainant. cézanne continue de bouger en brent d'une façon remarquable et délicieuse. les langues se délient pour laisser exprimer leur plaisir de se retrouver après quatre mois. cézanne n'est pas seulement là pour un week-end. en fait, il n'a pas donné la raison de son arrivée en ville. c'est au second plan tout ça. brent et cézanne parlent peu. le môme étant le plus bavard ça lui arrive de convaincre son dominant de tenir une conversation de quelques instants après leur mascarade. sauf que cézanne n'a pas énormément de patience et que ça le fait chier rapidement. alors, brent se contente de ce qu'il a déjà. ça a toujours été comme ça. cézanne exerce une pression autour du ventre à brent à mesure qu'il accélère ses coups de reins. progressivement, il se veut plus violent, plus pressant et plus affamé d'entendre brent gémir et crier son nom. voilà qu'il se met à jurer, toujours plus fort. le lit bancal de brent cogne contre le mur, couine même un peu car il est en fer à moitié bouffé par la rouille. il manquerait plus qu'il claque sous leurs cochonneries…la fin d'une vie bouleversante. cézanne gémit à plusieurs reprises, se mord les lèvres de plaisir et une main échouée là, entre les cuisses de brent, il le tripote. cézanne sent brent faiblir et se raidir. il se resserre autour de lui. claquant sa main forte sur l'une de ses fesses, cézanne vient s'allonger sur le dos de son amant pour venir lui dire quelques mots. il calme son ardeur pendant ce temps. "pas maintenant. accroche toi...encore un peu." la voix haletante et bousculée, cézanne laisse ses ongles bien trop courts parcourir le dos humide de brent. il le laisse finalement retomber sur le lit pour l'inviter à se remettre sur le dos. cézanne humecte ses lèvres et une fois en position, il étale son torse tatoué et tout aussi palpitant contre celui du brun. virant sa bouche jusqu'à son cou il l'embrasse un instant ici avant de remonter contre sa bouche pour laisser les deux copines échanger une danse langoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 22:33

Leurs ébats sont rythmés par les gémissements, les jurons et ce bruit qui grince à chaque coup de reins. Toujours plus fort, plus puissant, Brent sent Cézanne cogner en lui, touchant à chaque fois sa protaste qui envoie des éclairs de plaisir dans tout son être. Tout son corps tremble de cette tension qui l'envahit et le brun sait qu'il est proche de l'orgasme, trop proche. La main de Cézanne entre ses cuisses ne l'aide pas à garder le contrôle, bien au contraire, elle le pousse encore plus loin. Il est tellement perdu qu'il ne sent pas la main de Cézanne claquer sur sa fesse, ou encore Cézanne couvrir son dos de son torse et sursauterait presque en entendant son murmure. Toutes les sensations se mékangent dans son esprit, comme surchargées, et son cerveau ne peut tout traiter en même temps. Son front est couvert de sueur et sa respiration désorganisée. Cézanne est le seul qui peut être le bordel dans son esprit tout comme dans son corps. Il acquiesce à ses propos sans dire un mot, il ne sait pas s'il en aura la force. Chaque rencontre avec Cézanne le met sur les rotules, et pas uniquement )à cause de leurs parties de jambes en l'air physique non, l'aspect émotionnel y ait pour beaucoup. Brent s'investit trop dans une relation qui n'a l'air qu'à sens unique quand on parle de sentiments. Chaque fois il espère quelques petits mots de la part du skateur qui n'arrivent jamais, et qui n'arriveront jamais, mais Brent espère toujours. Il retombe sur le lit lorsque Cézanne le relâche, tel un pantin désarticulé mais trouve la force de se rallonger sur le dos. Jambes écartées, il observe Cézanne se remettre en position, l'excitation est retombée, un peu, mais son érection pointe fièrement le bout de son nez contre son bas ventre. Il le reprend dans ses bras quand le skateur s'allonge sur lui, leurs coeurs battant à l'unisson d'une folie que seuls eux deux connaissent. Il gémit à ces lèvres taquines dans son cou, et passe ses jambes autour des hanches de Cézanne pour quelques instants. Il est encore tremblant. Les lèvres de Cézanne retrouvent les siennes avec facilité et Brent le laisse mener la danse. Une danse sensuelle et langoureuse, baisers échangés pour faire redescendre la pression entre eux. Le jeune homme se permet de passer une main dans les cheveux de son vis à vis, rare geste de tendresse qu'il s'autorise avant que sa main ne redescende dans le dos de Cézanne, laissant quelques fines traces blanches sur la peau rosée du skateur. Brent rompt leur baiser et fait remonter ses lèvres dans le cou de Cézanne, se dirigeant vers son oreille. "Baise moi Cézanne..." murmure t'il, cela ressemble à une supplication plus qu'autre chose. Brent a désespérément besoin de jouir, de partager cet intense moment avec lui. Ce n'est pas tant un ordre qu'une demande toute simple, il peut sentir la virilité de son amant contre la sienne, et il résiste à l'envie de s'y frotter, il sait très bien quel en sera le résultat sauf que maintenant, il n'est plus d'humeur joueuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Dim 28 Juin - 23:05

cézanne perd progressivement son souffle à force d'user de la force pour aller toujours plus loin et toujours plus fort. son bas ventre est bouillant et ses plaintes il les laisserait volontiers craquer les murs de la baraque. quand il vient murmurer à l'oreille de son amant, brent sursaute comme surprit. cela n'a rien d'agressif pourtant. le jeune homme a l'air très haut sur son petit nuage, dans sa plénitude, le bien être et le plaisir que cézanne lui procure. ça lui plaît à cet affreux cézanne. il ne l'avouera jamais mais il aime sentir son corps se crisper pendant l'orgasme. avant de se redresser, il mordille le lobe de son oreille et rejoignant le creux de ses bras il se laisse volontiers enlacer. pendant leur baiser, cézanne grogne de plaisir. le jeune homme s'écartant, il mord sa lèvre inférieure pour le retenir encore quelques instants mais il ne voit que ses yeux bruns. cézanne plante son regard sombre dans celui de brent et se laisse le temps de reprendre aussi une respiration normale ou ce qui s'en rapproche. il autorise même brent à passer ses jambes autour de ses hanches. cependant, le skateur plaque son corps ruisselant de sueur contre le sien, plus maigre encore et tiraillé par la faim. à le regarder allongé sur le lit tout à l'heure, cézanne a bien capté qu'il a maigrit pendant les quatre derniers mots. quelle vie de chien quand même !

c'est au tour de brent de murmurer à l'oreille de cézanne. et c'est une demande qui n'échappe pas au destinataire, bien au contraire. il en comprend tout le sens. pas besoin de se répéter, le message a été clair. cézanne sent son amant au bord du gouffre et c'est son cas aussi. ça lui brûle, ça lui fait mal tellement il a besoin d'exploser. alors, très énergique, cézanne glisse ses bras sous les cuisses fermes de brent puis dans un cri significatif, il revient en lui pour aussitôt recommencer. disons les choses comme elles sont. brent lui a demandé de le baiser. cézanne baise brent. cela n'a rien de beau. c'est sauvage, animal. cézanne se retient à la force de ses bras au dessus de brent. il regarde son soumis avec une pointe de satisfaction dans les yeux qui illumine un peu la noirceur de son regard. le plaisir fini de se réveiller pour parcourir toutes les failles de son corps ; pour y chercher toutes les sensations qui les emmèneront au point le plus culminant de leur plaisir. là, où il sera impossible de faire machine arrière. ça explosera tellement fort que ça les poussera à crier comme des bêtes. ce sont des animaux.

alors, quand cézanne est sur le point de venir, il puise dans ses ressources, le peu de force qui lui reste pour placer ce dernier coup de reins décisif qui finira par emporter avec lui brent, jusqu'à point de non retour. cézanne y va fort dans les derniers instants et quand le tonnerre qui ne fait que gronder dans son corps explose, il laisse échapper un cri à en déchirer sa gorge. l'orgasme est fulgurant, transperçant. cézanne totalement vidé - dans tous les sens du terme - s'écroule sur le torse de brent avant de rouler aussitôt sur le flanc pour ainsi s'échouer sur le dos à côté de lui. "haaaan" lâche t-il en guise de soupire final, les yeux toujours clos. cézanne glisse une main dans ses cheveux et la laisse retomber sur son dos collant de sueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Lun 29 Juin - 9:09

Cézanne s'enfonce en lui à sa demande, encre plus fort que tout à l'heure. Les deux hommes sont à bout de souffle, au bout de leurs forces. Leurs gémissements se font écho les uns aux autres alors que Brent se cambre, son corps ne lui appartient plus, comme possédé par le plaisir qui envahit tout ses pores. C'est bestial, et c'est ce que Brent veut, ce qu'il recherche mais ne trouve jamais avec les autres hommes. Il se force à garder les yeux ouvert pour regarder Cézanne, pour l'admirer dans toute sa force. Il peut voir les premiers signes de son orgasme, il est proche lui aussi, son bas ventre le tiraille de plus belle mais Brent résiste à poser sa main sur son érection, à s'emmener lui même vers l'orgasme. Il veut que ce soit Cézanne qui le pousse dans ce gouffre béant. Cézanne intensifie ses coups de reins, les cris remplacent les gémissements jusqu'à ce dernier coup de rein, puissant, destructeur qui emporte Brent sur son passage. L'orgasme déferle en lui, l'espace de quelques secondes, tout est blanc autour de lui, comme s'il était entouré de coton. Il sent le poids de Cézanne contre son corps qui l'empêche de respirer le temps de quelques secondes avant que le skateur ne roule sur le côté. Brent cligne plusieurs fois des yeux alors que le monde retrouve sa place tout autour de lui. Il redresse la tête pour voir le bordel laissé par son orgasme sur son ventre et soupire avant de laisser sa tête basculer sur le lit. Il se sent bien, tout son corps est enfin détendu, comme en paix. Il peut sentir l'effet chimique provoqué par son orgasme, les endorphines coulent dans ses veines, il est encore sur son petit nuage. Il tourne la tête pour observer Cézanne, le trouve d'autant plus magnifique et se redresse pour l'embrasser, seule exigence de Brent. C'est loin d'être un baiser volcainque comme ils ont pu échanger avant. Il est lent, doux presque, mais ne dure que quelques secondes. Brent sait ne pas trop abuser de la situation. Certains diraient qu'il a gagné ce droit, mais Brent sait que Cézanne est comme il est, et l'accepte comme tel, comme s'ils avaient passé ce marché implicite entre eux des années auparavant. Après plusieurs minutes, Brent se redresse et se lève. Il prend une serviette qui traine au sol et s'essuie avant d'en trouver une seconde qu'il jette à Cézanne. "Je reviens." explique t'il en passant un boxer et un tshirt. Il sait que tout le monde dort, enfin vu le bordel qu'ils font, peut être pas, mais c'est plus fort que lui. Brent ne peut se balader à poil comme le font les autres. Il sort de la chambre pour aller dans la cuisine, récupère une bouteille d'eau et une assiette du gratin de Magpie. Il retourne dans la chambre et pose le tout sur le lit à côté de Cézanne avant de retirer ses vêtements et de le rejoindre, s'allongeant sur son flan pour pouvoir l'observer. "Comment va ta mère ?" demande t'il après un court silence. Il a déjà eu l'occasion de la rencontrer, et il l'aime bien. Elle ne l'a pas jugé comme ses parents lors de son coming-out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Lun 29 Juin - 10:37

cézanne et brent ne savent pas ce que c'est d'être discrets. ils s'en fichent aussi pas mal de faire du tapage nocturne. c'est que leur plaisir qui compte dans des moments pareils. le but est à chaque fois de le faire avec force. ça leur permet de se dire avec le corps combien ça leur avait manqué et combien ça fait du bien de se revoir. cézanne allongé sur le dos regarde le plafond de la chambre. il n'y a même pas d'abat jour qui habite l'ampoule. elle ne pends qu'à un câble, vulgairement présentée. doucement mais sûrement, le jeune skateur tente de retrouver une respiration normale. voilà qu'il a envie de fumer maintenant. la clope après la baise ça n'a pas de prix. brent bouge à côté de lui pour finalement l'embrasser doucement. il avait bien senti son regard et cézanne savait très bien que le minot réclamerait son baiser. il le laisse faire, fermant que très peu les yeux puis le laisse à sa guise, à son petit plaisir : allongé sur son torse tatoué. c'est à ce moment là que cézanne s'autorise à fermer les yeux pour profiter du silence qui traine dans la chambre. cela ne durera pas.

quand brent se redresse, cézanne tourne le regard dans sa direction. il le voit faire : s'essuyer le corps avec une serviette pour virer toute cette sueur et les traces du crime entre ses cuisses et sur son ventre. cézanne le regarde sans ménagement - enfermer son petit cul dans son boxer et enfiler un t-shirt avant d'ouvrir la porte de la chambre et de disparaitre un instant dans la pénombre après qu'il li est balancé une autre serviette dans la gueule. cézanne l'a rattrapé au vol et à son tour, il s'éponge le corps, soupirant doucement pour se redresser et s'asseoir sur le rebord du lit. quand le jeune homme rapplique - il n'a pas mit énormément de temps, cézanne tourne légèrement la tête pour le regarde, lui faisant dos. il y a une assiette sur le lit, une paire de gratin fumant à l'intérieur. clairement, le skateur à la dalle mais brent ferait mieux de manger lui. il ne rajoute rien pour l'instant. cézanne se lève, et tout nu progresse jusqu'à la chaise où il a posé tout son bazar. il glisse sa main dans la poche de sa veste et dans un mouchoir emprisonne la capote usagée avant de balancer le tout dans la poubelle.

sans se presser, cézanne passe une main dans ses cheveux et attrape une clope de son paquet d'indus avec ses lèvres. il en lance une à brent sachant pertinemment que ça lui donnerait envie et il file jusqu'à la fenêtre pour l'ouvrir en grand. l'air frais envahi la chambre pour la purifier. il nettoie les odeurs empreignant à la fois les draps, les murs et les quatre recoins de la chambre. cézanne allume sa cigarette camel blue puis tire dessus une bonne bouffée. se présentant toujours de dos, il regarde la nuit veiller sur la ville de baltimore. ça lui fait bizarre à chaque fois de revoir la ville de son enfance. c'est à ce moment là que brent lui demande comment va sa mère. il l'a vu une fois, ou deux - cézanne ne sait plus trop. un fin sourire étire les lèvres du jeune homme qui se retient de lui montrer. "elle a la forme. une pause. "j'en veux pas du gratin, mange le." c'est à ce moment là que cézanne se retourne et sans mâcher ses mots il rajoute : "t'es tout maigre. pas qu'il soit moche, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Lun 29 Juin - 10:52

Brent attrape la cigarette tendue par Cézanne. Une petite clope après une bonne partie de jambe en l'air, qu'il fume d'ordinaire seul en rentrant chez lui, mais pas avec Cézanne. Là encore, c'est un autre plaisir partagé à deux. Il va jusqu'à sa table de nuit pour récupérer son briquet et allume sa cigarette avant de jeter le briquet sur le meuble à côté. Il se cale contre les coussins. L'air frais picote sa peau mais lui fait du bien. Il a encore chaud de leurs ébats, et la chambre doit probablement sentir la sueur et se le sexe. Il peut déjà imaginer la tête de Mag quand elle va venir le voir demain, ça le fait sourire. Il reporte son attention sur le brun, observe son corps, ses fesses musclés, ce dos dont il peut voir les muscles bouger à chaque mouvement. Il remarque l'égratignure sur son omoplate qu'il a touchée pendant leurs ébats. Une blessure de plus à rajouter à son "palmarès". Brent ne les compte plus, mais la catalogue dans son esprit. Il est content de savoir que sa mère va bien, même s'il ne l'a pas vue beaucoup, il est content que Cézanne ait encore sa génitrice dans sa vie. Car Brent ne l'avouera jamais, mais parfois il voudrait pouvoir revoir la sienne, qu'elle le prenne dans ses bras et lui dise que tout ira bien. Mais cela n'est qu'un rêve qui ne se réalisera jamais, Brent en est conscient. Il ouvre la bouche, prêt à protester lorsque Cézanne lui dit de manger le gratin mais il est coupé dans son élan lorsqu'il remarque qu'il est maigre. Il a sûrement perdu du poids depuis la dernière fois. Brent n'a jamais été un grand mangeur, ce qui a été un atout lorsqu'il s'est retrouvé dans la rue. Mais il a prit des habitudes qu'il a du mal à perdre aujourd'hui, comme ne faire qu'un repas par jour, deux quand il a passé la nuit en cellule et que Vincent lui paye le petit déjeuner. Mag' l'encourage à manger aussi, mais c'est plus fort que lui, il se restreint, de peur de n'avoir rien le lendemain, et surtout pour pouvoir économiser aussi. "T'as pas faim ?" demande t'il en se redressant. Il tire sur sa cigarette alors que l'odeur du gratin fait grogner son estomac. Il a mangé ce midi, un burger avec frite, mais c'est loin d'être assez pour un jeune homme de son âge. Sous le regard de Cézanne, il concède quelques bouchées mais en laisse une bonne moitié pour Cézanne malgré tout. Il termine sa cigarette et se lève pour le rejoindre. Il passe sa main sur la cicatrice en formation, du bout des doigts il la dessine encore et encore comme pour son imprégner. Il peut déjà sentir l'excitation lui revenir, comme s'il n'en avait pas eu assez, il n'en n'a jamais assez de toute manière. Il laisse ses lèvres se perdre dans le cou de son amant, collant son corps contre le sien. "Envie d'un second round ?" demande t'il alors que sa main droite se pose sur le torse tatoué de Cézanne qu'il caresse en faisant descendre sa main tout le long jusqu'à son entrejambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Mer 1 Juil - 0:45

cézanne est assez catégorique. brent doit manger et s'il le fait pas il lui flanquera la fourchette dans la bouche. son jeune soumis à maigrit et ça le désole toujours plus de voir ça. cézanne s'inquiète un peu mais il ne l'avouera jamais. il a pas spécialement envie que brent tombe malade ou qu'il chope des tas de carences qui le feront être cloué au lit. alors, sagement brent se décide à manger le gratin sous le regard avisé de cézanne qui le regarde à chaque coup de fourchettes qu'il pique dans l'assiette. cependant, il en laisse une moitié. le tatoué soupire, passe une main dans ses cheveux puis récupère le tout pour la mettre sur sa table de chevet. il mangera sa part plus tard. la brute a surtout envie de fumer en ce moment. adossé contre le rebord de la fenêtre, il regarde la minot se lever et progresser jusqu'à lui pour se mettre finalement juste à côté. brent a pour habitude de frôler céz. c'est un type tactile ; l'autre est tout l'opposé. cependant il ne dit rien, il a pas envie de le brusquer et il a surtout pas le goût de l'envoyer sur les roses. le skateur sent les doigts de brent filer sur sa blessure dans le dos. elle ressemble maintenant à une grosse cloque qui ne demande qu'à craquer pour laisser à la peau du dessous la liberté de régénérer cette partie du corps.

brent nu devant lui, cézanne remarque bien que son partenaire n'est pas rassasié sexuellement. il en redemande. la tension qui demeure sur le bas ventre du minot fait sourire le plus vieux de satisfaction. il le laisse faire, prit par l'envie de paraitre froid face à ses moindres gestes pourtant si explicites. brent approche, laisse sa bouche trainer dans le cou de cézanne qui lui fait fermer les yeux. des baisers sur cette peau si fine de son anatomie a toujours eu effet sur le tatoué. brent n'est pas con et il sait quoi faire pour attirer davantage l'attention de son dominant. tandis que sa main se pose sur son torse, cézanne plante son regard brun dans celui du garçon, si proche de lui puis se retourne d'abord pour écraser le mégot contre le pourtour de la fenêtre et l'envoyer valser, éteinte - dans le vide.

sa question le fait sourire. un air espiègle s'installe sur les lèvres fines de cézanne qui se retourne pour faire face à brent. "t'en as jamais assez de te faire défoncer le cul toi…" lâche t-il amusé en venant glisser sa main experte sur les petites fesses de brent pour y planter ses ongles courts. cézanne le fait reculer jusqu'au lit puis une fois assis, il le laisse tripoter son entrejambe, non sans se retenir de soupirer. brent le l'excite au plus au point et il ne s'en cache pas. cézanne se penche jusqu'à son oreille puis tirant légèrement sur ses cheveux il chuchote quelque chose qui sonne comme un ordre : lui faire une fellation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Mer 1 Juil - 22:09

Brent secoue la tête à la question de Cézanne. Il n'en a jamais assez de lui, il a cette soif qui ne sera jamais rassasiée, cette faim qui le dévore quand ils sont ensemble, quand ils sont éloignés. Cézanne, c'est un peu comme son rocher auquel il s'accroche dans la tempête. Ca peut surprendre, mais il est le seul à comprendre ses désirs, ses besoins. A comprendre que cette vulgarité ne le choque pas, au contraire. C'était comme lors de leur première fois, il n'y a pas de raison que ça soit différent maintenant. Brent n'attend pas un bouquet de roses de la part de Cézanne, même s'il voudrait que leur relation passe à un autre niveau. Il voudrait Cézanne pour lui, tout le temps, jusqu'à la fin. Mais ça, il n'est pas prêt de le lui dire. "Surtout quand c'est toi qui t'en occupe si bien..." répond il, sa voix empreinte de désir. Il se mord la lèvre en sentant ses ongles sur ses fesses, se tend un peu plus à ce contact si petit et qui a pourtant un si grand effet sur sa petite personne. Il se laisse diriger sans protester vers le lit et tombe assit dessus, pile au bon endroit...Il s'amuse de sa main à caresser son sexe, son regard ne quittant pas celui de Cézanne alors qu'il vient poser ses lèvres tout autour de l'entrejambe de Cézanne, sans jamais toucher l'objet de son désir. Il joue de Cézanne, s'amuse à le titiller et laisse échapper un soupir triomphant quand le skateur l'attrape par les cheveux, tirant juste un peu pour lui faire lever la tête. Il ferme les yeux à sa demande, acquiesce sans hésitation. Il a toujours aimé caresser Cézanne, de sa main, ou bien de ses lèvres. Parfois, ils n'ont pas le temps pour les préliminaires, et Brent doit se passer, à regret, de ce plaisir, mais ce soir ils ont le temps, et Brent compte bien en profiter. Sans quitter du regard Cézanne, Brent ouvre ses lèvres pour venir happer son sexe, faisant jouer sa langue dessus avec un petit sourire en observant la réaction chez son amant. Il poursuit un peu plus loin sa caresse, une de ses mains se posant sur la hanche du skateur pour prendre un meilleur appui alors qu'il se laisse complétement aller dans cette gâterie, usant de cette technique si particulière qu'il a apprise tout au long de ses années. Il aime cette sensation, aime pouvoir sentir l'odeur brut de Cézanne qui envahit tout ses sens et envoi son désir en surcharge. Il peut sentir sa propre érection, moins forte que tout à l'heure, mais bien présente, pulsante contre sa cuisse. En quelques minutes, il parcourt de toute sa longue le membre de Cézanne, sans jamais le quitter du regard. Il s'arrête un instant, se retourne pour traverser le lit et fouiller dans la poche de Cézanne. Il revient à quatre pattes sur le lit, ouvrant le préservatif qu'il déroule d'une main experte sur Cézanne. A genoux sur le lit, il se retrouve face à face avec le skateur. Il vient l'embrasser, mord sa lèvre inférieure, mélange sa langue avec celle de son vis à vis. Un baiser sensuel au possible, témoin de son excitation. Sans un mot, il se retourne, toujours à quatre pattes, invitant Cézanne à prendre ce qui est à lui, ce qui sera toujours à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Mer 1 Juil - 22:51

quand brent se retrouve le cul posé sur le lit, cézanne laisse son esprit pervers divaguer sur des idées cochonnes. en effet, la position de son amant lui donne une idée et il sait très bien qu'il ne refusera pas. brent a toujours aimé le faire : abandonner sa bouche sur son entrejambe. le petit est très doué d'ailleurs et c'est déjà arrivé plusieurs fois que le skateur jouisse de bonheur. c'est indescriptible mais brent sait faire des merveilles avec sa bouche et sa langue. taquin, un peu salement, cézanne pose son regard sur brent tandis qu'il affirme une chose que son dominant sait très bien déjà : il adore se faire piloter. le grand brun se mord la lèvre inférieure et ferme doucement les yeux quand il sent tout proche, justement - la bouche expérimentée de brent près de son entrejambe. c'est un supplice : le jeune homme se contente de caresser sa virilité et d'y cogner son souffle. ça met cézanne en rogne et c'est bien pour ça qu'il aggrippe les cheveux de brent pour l'encourager à se lancer. c'en est trop d'attendre ! le pire c'est que brent affiche un air satisfait. à croire qu'il aime tant se faire maltraiter de la sorte car c'est un peu sale. cézanne ne voit pas brent de la même façon. certes ce n'est pas seulement un type qu'il baise pour ensuite le jeter. si ça avait été que ça, cela se serait arrêté à l'épisode de la douche. ô, les petits clandestins. ils avaient bien faillit se faire prendre en plus. mais cézanne avait trouvé un vulgaire placard à balai pour s'y réfugier le temps que l'équipe de football prenne sa douche pour libérer les vestiaires. et les discussions très animées de l'équipe avait donné envie à cézanne de recommencer dans cet endroit si petit. sa main fermement plaquée contre la bouche de brent, il l'obligeait à contenir ses gémissements de plaisir. puis quand la petite affaire fût terminé, le jeune homme s'était barré comme un voleur.

brent avait eu toute les raisons de l'envoyer se faire foutre. mais c'était obsessionnel chez le minot. à partir de ce jour, il était fichu. la spirale infernale ne faisait qu'embrumer son esprit et son espoir, le faire rêver d'un possible rebondissement : qu'un jour cézanne partage ses sentiments. dur !

c'est ce à quoi pense cézanne, cette fois dans la douche et puis dans le placard. quand il se fait gâter. le skateur bascule sa tête en arrière pour laisser s'échapper des gémissements rauques. quand ce n'est pas ça, il aggrippe les cheveux de brent pour dire d'y aller plus fort et plus vite. "oh bordel !" lâche t-il, la voix cassée. "continue comme ça…oa..ui va y !" cézanne se mord la lèvre inférieure quand il croise le regard de brent, ainsi posé entre ses cuisses. alors, il le lâche pour grimper sur le lit et récupérer une autre capote. brent à quatre pattes revient face à lui, lui enfile et se relève pour l'embrasser fougueusement. sa langue cherchant la sienne, cézanne glisse ses mains dans la nuque du garçon. il lui rend sa morsure : tire sur sa lèvre inférieure et plante son regard sombre dans le sien. "tu aurais put le mettre avec la bouche" rajoute t-il pour l'emmerder. mais c'est parfait, surtout quand brent lui offre une vue des plus explicite. cézanne pose un genou sur le rebord du lit, pose ses mains sur les hanches de brent puis met fin à cette distance physique qui les sépare. il claque sa main contre l'une de ses fesses puis accélère déjà, oubliant que ça peut être désagréable au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 41
PSEUDO/PRENOM : madgirl/emilie
CELEBRITE : dylan o'brien
CRÉDITS : amortentia
AGE : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Mer 1 Juil - 23:38

"J'aurais pu..." répond Brent avec un petit sourire. Ce n'est pas de la rébellion non, Brent n'a pas cette âme là, c'est tout simplement un jeau auquel il aime jouer de temps à autre, histoire d'attiser encore plus la passion entre eux. Il se retourne et se met en position, prêt à un second round d'ébats sauvages et passionnés. Il se cambre, tourne la tête sur le côté pour voir Cézanne mettre un genou sur le lit. Il sourit, même s'il sait que ça ne sera pas tendre, il sourit car il sait qu'un monde de plaisir va bientôt s'ouvrir à lui. Il frissonne alors que Cézanne prend ses hanches dans ses mains, il ferme les yeux, calme sa respiration malgré l'excitation qui le gagne. Cette seconde pénétration est moins douloureuse que la première, mais il y a quand même cette plaisante brûlure, qui pulse à chaque coup de Cézanne. Cette fois, il ne retient pas ses coups de reins, se donne à coeur joie pour Brent qui prend tout sans un mot. Il gémit seulement son plaisir, sa bouche posée sur son avant bras qui étouffe les bruits qu'il fait. Il se redresse, grimace en bougeant légérement ses hanches et se tourne pour pouvoir regarder Cézanne. Il se concentre sur son torse, sur ses tatouages qui deviennent presque vivants sous ses mouvements, puis il remonte lentement vers son visage, sur la sueur qu'il peut voir perler à son front. Brent sourit, fier d'être la cause de cet état avant de laisser échapper un juron quand son amant accélère la cadence de ses coups de reins, touchant à chaque fois sa prostate, ce petit paquet de nerfs qui envoie des décharge électrique dans tout son corps. Dieu qu'il se sent bien ainsi, beaucoup diraient que c'est loin d'être l'idéal pour un couple "normal". Mais rien n'est normal à propos d'eux, et pas parce qu'ils sont deux hommes, mais parce que leurs vies n'ont pas été normales comme on l'entend, comment s'attendre alors à ce qu'ils se rangent comme un citoyen lambda ? Brent préfère mille fois cette vie plutôt que de devoir rentrer chez lui où certes, il aurait eu une vie agréable, mais monotone, terne, sans couleurs. Et sans Cézanne. Il se redresse après quelques minutes et colle son dos au torse de Cézanne. Il passe une de ses mains dans le dos de ce dernier, passe ses ongles sur sa peau et laisse sûrement quelques marques dessus alors qu'une vague de plaisir le fait se tendre. Il pose sa tête sur l'épaule de Cézanne, pas dans un geste tendre, mais pour murmurer à son oreille. "C'est tellement bon...te sentir en moi..." Ses mots sont entrecoupés de gémissements. Il s'humecte les lèvres avant de reprendre la parole. "Tu m'as manqué..." confesse t'il, quittant peu à peu le monde réel. Son cerveau est comme en mode off, et il serait capable de dire tout, et n'importe quoi s'il se laissait aller. Il tourne sa tête un peu plus, capture les lèvres de Cézanne dans un baiser désorganisé par les coups de reins et la position pas vraiment agréable. Il se laisse retomber sur le lit, attrape la couverture qu'il tord dans ses mains. Les prémices de son orgasme arrivent, il peut le sentir dans la contraction de ses muscles. "Je vais...oh putain Cézanne je vais jouir..." crie t'il, sans se soucier que dans la chambre à côté, sa meilleure amie grogne de frustration et enfonce son oreiller sur sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INSCRIPTION : 27/06/2015
MESSAGES : 139
PSEUDO/PRENOM : adoko/pauline
CELEBRITE : dylan rieder
CRÉDITS : spleen ocean
AGE : 25 ans

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   Jeu 2 Juil - 0:19

cézanne y va fort. il ne ménage pas brent. ils ne cherchent que la baise, que la brutalité. ils s'abandonnent dans les méandres de leur péché malsain. à chercher dans ces vagues incessantes, la chaleur d'un prochain orgasme. le jeune skateur presse ses mains sur les hanches de brent. cela finira de grossir les marques sur sa peau si pâle d'avoir trop peu vu le soleil. si brent étouffe ses premiers gémissement se plaisir, cézanne en a strictement rien à foutre : d'emmerder ses colocs ou de faire chier le voisinage car la fenêtre est restée ouverte. de toute évidence, c'est tellement mal isolé ici que même les vitres fermées c'est un supplice. on ne peut pas dormir ici. on entend trop la ville s'animer surtout les jours de marchés. cependant, cézanne ne pense pas du tout à la vie du quartier et ce que les gens préfèrent acheter comme fruits. il se contente de serrer les fesses de brent, la pression de ses doigts les rougissant comme une tomate qui a mûrit sous le soleil. pour leur part, c'est plutôt le feu de leur corps qui finit de les cuire de l'intérieur et de laisser sur leurs corps nus de la sueur à revendre. le front de cézanne perle. il a terriblement chaud, il tape fort en brent et ferme les yeux tellement c'est bon.

le minot tourne la tête. céz ne le voit pas tout de suite mais il sent malgré tout son regard poser sur lui. que fait-il ? cela lui plait tant de voir la bête le surmener comme ça ? le skateur ne voit pas non plus ce sourire niais et inconscient qui étire les lèvres gercées de brent. trop heureux de voir cézanne en train de le prendre en levrette. cézanne est un chien qui dresse, agite sa queue sans accorder le moindre répit à son partenaire. le plus jeune se redresse, plaque son dos contre son torse. cézanne enroule son corps de ses bras pour prendre appui et bien obligé de ralentir, il vient mordre la peau fine de son cou. il plaque sa joue contre la sienne et glisse ses doigts jusqu'à l'entrejambe éveillée de brent sans la moindre élégance. il le touche, puis quand le minot vient à griffer son dos, un peu trop fort sur son omoplate torturée il sert ses doigts sur son membre tendu de désir et le masturbe un peu plus franchement. haletant, brent trouve appui sur l'épaule de cézanne qui vient embrasser la mâchoire parfaitement rasé de ce dernier. cela le fait sourire doucement. il gémit sans cesse et cézanne laisse échapper un râle de plaisir contre l'oreille de brent. il s'active un peu plus sans cesser de caresser son entrejambe. brent capture les lèvres de cézanne sans qu'il n'est le temps de l'éviter. cézanne participe au baiser entrecoupé. il suçote sa langue, mords sa lèvre inférieure et continue dans un rythme effréné de lui donner ce que brent recherche : une nuit à ses côtés. combler aussi son besoin personnel : de sexe, de chaleur, de fougue et de ce plaisir pressant de retrouver brent.

brent se cambre, retombant à quatre pattes. il supplie, se plaint et cri que ça vient. alors, motivé par une poussée d'adrénaline, cézanne vient chercher ce second orgasme et la rapidité de ses gestes, entre brent si expressif car tordu de plaisir, cela fini à tendre cézanne qui dans un dernier élan, pousse jusqu'au bout pour tomber dans le gouffre et jouir. son cri déchire la chambre et la maison toute entière, transperçant aussi les murs fins pour le plus grand malheur de ses colocs mais…avant tout, leur plus grand plaisir. cézanne s'écroule contre brent, l'emportant avec lui et ferme les yeux en restant tout contre son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: hello dude ! (brent) -18   

Revenir en haut Aller en bas
 
hello dude ! (brent) -18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brent Sopel signe a Dallas
» Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]
» Présentation Mike Blake
» Rapport de bataille Cypher V.S the Dude Gi/Sister
» Dude's Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY A LITTLE TENDERNESS :: baltimore :: south-west :: habitations-